Une orque qui a pleuré la mort de son petit pendant 17 jours est de nouveau maman

Par CNN
8 septembre 2020
Mis à jour: 8 septembre 2020

L’orque qui a nagé avec son petit mort pendant 17 jours dans un acte apparent de deuil est à nouveau maman.

Tahlequah, connue des chercheurs sous le nom de J35, a donné naissance à un petit la semaine dernière, selon un communiqué de presse du Centre de recherche sur les baleines.

Les deux orques ont été aperçues en train de nager avec leur groupe dans l’est du détroit de Juan de Fuca, entre l’État de Washington et l’île de Vancouver, au cours du week-end, selon le communiqué.

Tahlequah a fait la une des journaux en 2018 lorsqu’elle a nagé environ 1 600 km dans l’océan avec le corps de son petit mort. La petite orque est morte quelques heures après sa naissance, mais sa mère l’a empêchée de couler pendant plus de deux semaines.

Tahlequah et son nouveau petit, nommé J57, semblent tous deux en bonne santé, selon le Centre de recherche sur les baleines.

« Elle a été capable de produire un bébé vivant après une gestation d’enuviron 18 mois ! Hourra ! » dit le communiqué. « Son nouveau petit semble en bonne santé et précoce, nageant vigoureusement aux côtés de sa mère au deuxième jour de sa vie de nageur libre. »

Les chercheurs pensent que le bébé est né le 4 septembre parce que sa nageoire dorsale était droite lorsqu’il a été repéré, un développement qui se produit environ deux jours après la naissance parce qu’il est replié dans l’utérus.

Avec la naissance de J57, la population d’orques résidents du Sud en voie de disparition est maintenant de 73, selon le Centre de recherche sur les baleines.

FOCUS SUR LA CHINE – Un porte-parole chinois sous le feu des critiques

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ