Oscar, un chiot qui servait d’appât aux requins en Guadeloupe, a trouvé un foyer à Alençon

Par Léonard Plantain
23 mai 2021
Mis à jour: 23 mai 2021

Julien Jaouen, habitant à Alençon dans l’Orne, a adopté Oscar, un jeune chien qui servait d’appât pour la pêche aux requins en Guadeloupe.

Âgé de 2 ans, Oscar garde encore sur le ventre les traces de son ancienne vie : des cicatrices témoignant qu’il servait d’appât pour la pêche aux requins en Guadeloupe. Une triste réalité contre laquelle des associations se battent, a rapporté L’Orne Hebdo.

« Il a été trouvé sur une plage de Guadeloupe par une dame qui l’a récupéré. Il était à peine sevré et vivait sous un carton, en compagnie de ses trois sœurs. Ils mangeaient des algues. Visiblement, il avait aussi reçu des coups de bâton », a expliqué Julien Jaouen, qui est compositeur et musicien, et désormais son nouveau maître.

« Cette femme a contacté une association locale de protection des animaux qui les a ensuite fait rapatrier en France. En Guadeloupe, il y a beaucoup de chiens abandonnés. Il n’existe pas de contrôle de la natalité, les chiens sont livrés à eux-mêmes », a-t-il précisé.

Ainsi, « des pêcheurs n’ont aucun scrupule à utiliser des chiots comme appâts vivants. Ils les clouent sur des planches et partent en mer. Les gémissements de l’animal et le sang qui coule attirent les squales. Les pêcheurs n’ont plus qu’à les ferrer », a déploré Julien.

C’est via l’association Sea Shepherd (vouée à la protection des écosystèmes marins et de la biodiversité) que Julien a entendu parler de ces terribles pratiques. « Je collabore avec cette association depuis une dizaine d’années pour des musiques de documentaires. Avec ma femme, nous sommes sensibles à la défense des requins et c’est ainsi que nous avons eu connaissance de cette pêche utilisant des chiens vivants », a-t-il expliqué.

Par la suite, souhaitant adopter un animal de compagnie, Julien s’est rendu dans un refuge du Mans, Molosses-Land, et y a découvert des chiens rapatriés de Guadeloupe, dont le fameux Oscar, un berger créole : « Au départ, on ne pensait pas prendre un tel chien, mais quand on a su qu’ils en avaient, on a été très intéressés. Ce fut immédiat. Il s’est collé à nous, on ne pouvait pas repartir sans lui », se souvient-il.

Depuis, Oscar coule des jours paisibles à Alençon, laissant loin derrière ce qu’il avait vécu en Guadeloupe : « C’est un vrai chien de famille, fidèle, qui s’est adapté à notre mode de vie, et très câlin. On est heureux, tout simplement », a conclu Julien.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ