La pandémie a accéléré les plans de Pékin de surpasser les États-Unis, se réjouit un universitaire chinois

Par Nicole Hao
28 novembre 2020
Mis à jour: 28 novembre 2020

Le mois dernier, un universitaire chinois s’est vanté de la manière dont Pékin a géré la pandémie, comparant avec joie le faible nombre officiel de décès dus au virus du PCC en Chine à celui des États-Unis, qui s’élève aujourd’hui, à plus de 260 000.

Li Yi, qui est sociologue et également résident américain, a également déclaré que la dévastation économique mondiale de la pandémie signifie que le plan de la Chine pour dépasser les États-Unis a été accéléré.

« Ce Covid-19 a été plus désavantageux pour l’Europe et l’Amérique », a déclaré Li Yi dans un discours prononcé, lors d’un forum dans la ville de Shenzhen, dans le sud de la Chine, le 16 octobre.

« Cela a été des plus bénéfiques pour la Corée du Nord et la Chine. »

Il a souligné le nombre officiel de morts enregistré par le régime, qui s’élève à environ 4 000, un chiffre probablement bien inférieur à la réalité, étant donné la dissimulation systématique et constante du régime et la sous-déclaration des éclosions, dans toute la Chine.

« Mais comparé aux États-Unis, 4 000 équivaut à aucun décès, n’est-ce pas ? » a-t-il déclaré en riant.

Li a poursuivi en promouvant la reprise économique de la Chine au cœur de la pandémie.

« Le jour où la Chine dépassera les États-Unis a avancé », a-t-il dit, ajoutant que « 2027 ne sera pas un problème. »

« L’Amérique ne peut pas survivre. »

Il a déclaré que les Chinois n’ont pas réalisé que « ce ne sont pas les États-Unis qui sévissent contre la Chine – en fait, c’est nous qui poussons l’Amérique à disparaître ».

Le discours n’a pas attiré l’attention du public avant le 23 novembre, lorsque les médias chinois ont fait la promotion de la vidéo sur Weibo, une plateforme chinoise de médias sociaux.

Li, chercheur en sociologie à l’université chinoise de Renmin, a déjà étudié aux États-Unis, obtenant sa maîtrise à l’université du Missouri et un doctorat à l’université de l’Illinois à Chicago, selon la page LinkedIn de Li.

Il a écrit plusieurs livres, dont deux en langue anglaise sur la société chinoise.

Ce n’est pas la première fois que Li dénigre les États-Unis. Il est connu pour promouvoir les idéologies socialistes du régime et l’unification de Taïwan avec le continent par la force. Il vante aussi régulièrement les efforts du Département du travail du Front uni (UFWD) du Parti communiste chinois, qui supervise les opérations d’influence étrangère du régime, visant à subvertir les sociétés en faveur de Pékin.

En octobre dernier, le média d’État chinois Kunlun Ce a publié une interview de Li avec la station de radio ICN de Flushing, basée à New York, au cours de laquelle il a déclaré que le régime chinois avait réussi à créer une atmosphère anti-américaine au milieu de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, en diffusant des programmes anti-américains dans tout le pays.

« Je suis retourné en Chine et j’ai pu constater que la grave maladie qui avait affligé les Chinois au cours des 40 dernières années [sentiment pro-américain], avait été guérie en cinq jours [en regardant des films et en lisant des documents de propagande] », a déclaré M. Li.

En avril 2019, Li a été expulsé de Taïwan pour avoir prévu de faire un discours promouvant l’unification de l’île avec la Chine, en violation de son permis de tourisme. Li avait été invité par une organisation de l’UFWD à Taïwan, pour parler des plans de Pékin de s’unifier avec Taïwan selon le modèle « un pays, deux systèmes », tel qu’il est appliqué avec Hong Kong et Macao.

L’agence d’immigration de Taïwan a déclaré à l’époque que Li était inscrit « comme ‘persona non grata’ et qu’il ne pouvait plus se rendre à Taïwan à l’avenir ».

Focus sur la Chine – Un crash de +40 voitures provoque un incendie en Chine

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ