Un père ayant désespérément besoin d’un rein reçoit un don d’une valeur incommensurable de la part d’une étrangère sur Facebook

"Le fait qu'une parfaite inconnue soit compatible était dingue."
5 août 2018
Mis à jour: 5 avril 2019

Amy Pauvlinch et Bill English ne s’étaient jamais rencontrés auparavant, mais quelque chose dans son message sur Facebook a profondément touché Amy. Elle savait qu’ils avaient besoin de son aide.

Bill, 34 ans, est un mari et un père et n’était pas sûr de combien de temps encore il pourrait vivre. Après avoir souffert d’insuffisance rénale, il était attaché à un appareil de dialyse et pouvait sentir sa vie heureuse s’éloigner.

Sa famille a publié un appel sur les médias sociaux dans une tentative de trouver un donneur de rein, ce qui les a amenés sur la page de Amy sur Facebook. Elle avait répondu à la publication – et c’était la première étape d’une épopée de près d’un an.

« J’ai fini par lui tendre la main, en lui envoyant ce message maladroit : ‘Bonjour, je m’appelle Amy, je vis à Pittsburgh. J’ai vu sur Internet que votre mari avait besoin d’un rein. J’aimerais lui donner un des miens' », dit Amy à KDKA.

La femme de 28 ans a dit qu’elle savait au fond de son cœur qu’elle devait aider la famille English.

« Je savais que parmi tous les milliers de messages, c’était celui que j’étais censée contacter et sur lequel je devais avoir un impact », a déclaré Amy via Newsweek.

Mais ceux qui recherchent activement un don de rein apprennent à ne pas avoir de faux espoirs. Bien qu’il soit difficile de trouver quelqu’un qui veuille être un donneur vivant, il est encore plus difficile de trouver quelqu’un qui soit compatible.

« La femme de Bill, Laura, a dit à KDKA : ‘Le fait qu’une parfaite inconnue soit compatible était simplement insensé.' »

Des mois de tests médicaux ont non seulement prouvé que Amy était un donneur compatible, mais ont également mis à l’épreuve son engagement envers le don. Le processus comprenait de longs trajets en voiture jusqu’à l’hôpital et, à un moment donné, on lui a refusé l’autorisation d’être donneur.

« Nous avons ont été refusés, transférés d’hôpital, testés de nouveau, mais nous n’avons jamais perdu espoir », a déclaré Amy dans un message émotionnel sur Facebook. « Quelle magnifique bénédiction cachée ça a été, que d’avoir été refusée. »

Après s’être vus refuser de faire ce don, Amy et la famille English ont décidé de ne pas abandonner. Ils ont poursuivi leur quête à l’hôpital Jefferson de Philadelphie, où ils ont finalement reçu le feu vert pour procéder au don.

Posted by Amy Pauvlinch on Wednesday, July 4, 2018

La transplantation a eu lieu le 3 juillet et a été un succès. La chirurgie s’est déroulée sans accroc, et la famille English et Amy se sont réjouis de la conclusion satisfaisante de leur démarche ardue.

« Elle nous rend mon mari, nos enfants et leur père », Laura a dit.

Bill dit qu’il a hâte de passer plus de temps avec sa famille et ses amis, et que cela inclut Amy. Il a dit que la famille a l’intention de rester en contact avec la femme qui les a aidés à rester ensemble, avec un papa bien vivant.

« J’ai l’impression qu’elle est une sœur pour moi. Je reste en contact avec elle presque tous les jours », a dit Bill à KDKA.

Version originale

Si cet article vous a inspiré, n’hésitez pas à le partager !

La fiancée est prête à dire oui.
Mais ensuite, son futur mari en fauteuil roulant révèle un grand secret

RECOMMANDÉ