Des parents accueillent avec joie des jumeaux rares : l’un est atteint de trisomie et l’autre pas

Par Epoch Times
30 mai 2019
Mis à jour: 12 juillet 2019

Un couple britannique a dit avoir accueilli des jumeaux dans sa famille, ajoutant que l’un d’eux était né avec le syndrome de Down et l’autre pas.

Les parents, Nicola et Todd Bailey, ont dit qu’ils ne changeraient rien « au monde ».

Selon Inside Edition, les parents ne savaient pas que Harper souffrait d’un trouble chromosomique avant sa naissance, environ 38 minutes après Quinn, sa jumelle.

« Harper est Harper et Quinn est Quinn », a dit Nicola à la presse. « Ils ne sont pas pareils et j’essaie de ne pas les comparer, même si c’est difficile. »

Selon les parents, les échographies n’avaient pas détecté le syndrome de Down.

« J’ai eu une drôle de sensation, car j’ai grossi beaucoup plus vite que lors de ma grossesse précédente », a dit Nicola, ajoutant qu’elle a aussi un fils de 4 ans.

Nicola a perdu ses eaux tôt, vers 32 semaines, et ses jumeaux sont nés une semaine plus tard, se souvient-elle.

Tout ce dont je me souviens vraiment, c’est que le médecin a dit : « Je suis désolé », a dit Nicola après la naissance de Harper. Selon le Daily Mail, les parents ont affirmé que le médecin ne devrait pas avoir à s’excuser.

« Mais dès que je les ai vus tous les deux, j’étais sous le charme. Ils étaient tous les deux si beaux », a-t-elle dit, ajoutant que les nouveau-nés prématurés avaient besoin de soins médicaux supplémentaires.

Selon le rapport, Harper a un trou dans le cœur, ce qui est fréquent chez les enfants atteints du syndrome de Down.

« Notre famille est unique et je ne la changerais pour rien au monde », a dit leur mère.

Nicola a noté que, après son échographie de 12 semaines « j’ai eu une drôle de sensation, car j’ai grossi beaucoup plus vite que lors de ma grossesse précédente et j’étais très malade ».

« Nous avons regardé l’écran, puis nous nous sommes regardés bouche bée. Mon mari est devenu blanc comme un fantôme », a-t-elle dit.

Nicola a confié au Daily Mail qu’elle essayait de sensibiliser les gens à la stigmatisation des enfants atteints du syndrome de Down.

RECOMMANDÉ