Parfums de Chine

La Culture de l'encens au temps des empereurs
23 août 2018
Mis à jour: 23 août 2018

Derniers jours !  Cette magnifique exposition se termine le 26 août !

L’exposition du musée Cernuschi aborde de manière inédite la civilisation chinoise à travers l’art de l’encens et du parfum en Chine depuis le IIIe siècle avant notre ère jusqu’au XIXe siècle. Les 130 objets d’art et d’archéologie rassemblés pour la première fois invitent à un véritable voyage à travers la civilisation chinoise. Céramiques, dessins, bronzes ou toiles issus des collections du Musée de Shanghai et présentés en Europe pour la première fois sont accompagnés par une vingtaine de pièces issues des collections du musée Cernuschi.

Brûle-parfum ajouré, bronze doré,
Dynastie des Qing (XVIIe s.– XXe s. apr. J.-C.),
musée de Shanghai © Musée de Shangha

 

Brûloir à encens, cuivre, règne de Xuande
(1426-1436), Dynastie des Ming (XIVe. – XVIIe s. apr. J.-C.), musée de
Shanghai © Musée de Shanghai

La découverte de ces prêts exceptionnels va plonger le visiteur au cœur d’un parcours muséographique et sensoriel original ponctué par des expériences olfactives qui rythment les 5 étapes du cheminement chronologique de l’exposition.

Doté d’une symbolique qui s’enrichit au fil du temps, le parfum permet d’aborder de nombreux aspects de la culture chinoise. Depuis sa signification dans les pratiques liturgiques jusqu’à son association à l’art de vivre des lettrés, l’encens a suscité une grande diversité de productions artistiques. Des brûle-parfums aux tables à encens, l’histoire du parfum en Chine permet d’aborder les plus brillantes créations artistiques, et ce à travers une grande diversité de médiums. En effet, les œuvres présentées permettent au public de découvrir un vaste aperçu des savoir-faire des artisans de Chine, depuis les techniques des bronziers, des laqueurs, ou des sculpteurs sur bambou.

Enfin, un ensemble de peintures signées de grands noms, comme Chen Hongshou ou Qiu Ying, mettent en scène belles dames, ermites et lettrés dans leur rapport à l’encens, qu’il soit associé à la toilette, à la méditation ou au rituel.

La maison Dior et son  parfumeur-créateur François Demachy ont créé spécialement pour cette exposition des parfums basés sur des formules de la Chine ancienne. Des bornes olfactifs permettront au visiteur de voyager dans le temps et de s’enivrer ou de se recueillir grâce aux parfums des grandes dynasties : Tang, Song, Ming et Qing.

 

MBN

 

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ