Paris : ils courent à 30 km/h et se font flasher par les radars automatiques

Par Léonard Plantain
10 septembre 2021
Mis à jour: 10 septembre 2021

Avec la limitation de 30 km/h à Paris« les piétons vont plus vite que les voitures », se sont plaints de nombreux automobilistes. En conséquence, des coureurs ont voulu vérifier si c’était bien le cas. Résultat : ils ont été flashés par les radars automatiques !

C’est une mesure qui ne fait pas la joie de la plupart des automobilistes. Depuis le 30 août, la limitation de 30 km/h a été imposée dans les rues de Paris, entraînant de nombreuses plaintes, comme notamment que « les piétons vont plus vite que les voitures ».

Cela voudrait-il dire qu’on peut être flashé même à pied ? C’est ce qu’ont voulu vérifier un groupe de cinq coureurs, qui s’est lancé dans un curieux marathon en passant devant les 5 radars fixes de la municipalité. Verdict : ils ont bien été flashés.

Parmi ces coureurs, on y retrouvait entre autres la championne de France du 800 mètres Léna Kandissounon et le champion de France espoir du 1 500 mètres Quentin Malriq. Un coup d’éclat qui a été organisé par l’agence de pub BETC et la boutique de running Distance, comme le montre la vidéo ci-dessous :

De leur côté, inquiets de voir les bouchons et les temps de trajet s’allonger, les automobilistes ont organisé une manifestation aux côtés de l’association Rouler Libre, a rapporté Détours.

Il faut dire qu’au-delà de se plaindre sur les avantages perdus, les conducteurs craignent surtout la multiplication des amendes. Car en effet, en marge de cette limitation de vitesse, la Ville de Paris a développé la vidéo-verbalisation. Une situation qui va encore faire couler beaucoup d’encre.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ