Paris : il baisse son masque pour manger un pain au chocolat et finit au commissariat

Par Léonard Plantain
9 septembre 2020
Mis à jour: 10 septembre 2020

Lundi 7 août, à Paris, un homme a été conduit au commissariat après avoir baissé son masque pour manger un pain au chocolat. Il dénonce une verbalisation abusive, mais le récit des policiers est différent.

David, un homme de 37 ans, a été interpellé ce lundi à Paris et conduit au commissariat. La raison : avoir baissé son masque sur le menton 3 minutes, le temps de manger un pain au chocolat qu’il venait d’acheter, relate RMC.

Tout commence vers 11 heures lorsqu’il aperçoit un policier venant dans sa direction. « Il n’a pas voulu du tout comprendre, j’avais encore le papier du pain au chocolat, j’étais en train de mâchouiller. J’avais le masque juste baissé. Quand j’ai vu qu’il allait me verbaliser, je lui ai dit ‘mais vous êtes fou’. Et là, il m’a dit : ‘Moi, on ne me traite pas de fou' », a explique David.

Le policier lui ordonne alors de monter dans la voiture de police. Direction le commissariat. « On a remonté la rue avec le gyrophare en sens interdit à toute allure. Je savais que c’était disproportionné », précise David, qui a fini au poste avec une amende avant d’être autorisé à partir, « sans comprendre vraiment ce qui [venait] de se passer ».

Avant de partir, les policiers lui ont signifié qu’il écopait d’une contravention de 135 € pour non-port du masque et de 68 € pour outrage. David commente : « C’est triste et… drôle à la fois… Mais c’est triste. Je pense que ce n’était pas responsable. Je m’étais décalé du trottoir, donc je n’étais pas en contact avec d’autres personnes », conclut-il.

Cependant, après l’incident, le récit des policiers s’est trouvé être est très différent, relate Actu.fr.

Dans leur rapport, ils ont détaillé une intervention respectant les textes de loi. En effet, ces derniers racontent avoir repéré David dans la rue d’Amsterdam vers 11 heures ce lundi, à proximité de la gare Saint-Lazare, pendant leur opération de contrôle afin de s’assurer que les piétons portaient tous bien un masque. Ils ont alors vu que le jeune homme avait son masque au niveau du menton, et lui ont demandé de bien vouloir le porter correctement.

Une remarque des policiers que le jeune homme n’a visiblement pas appréciée. Celui-ci a alors déclaré : « Mais vous êtes sérieux ? C’est du délire ! » en criant haut et fort. D’après les policiers, le jeune homme cherchait de cette façon à attirer l’attention des autres passants.

Face à son comportement, les forces de l’ordre ont décidé de procéder à son contrôle d’identité. Le jeune homme a alors continué : « Vous allez me verbaliser pour le masque alors que je l’ai ? Je mangeais mon pain au chocolat. Regardez, j’ai le ticket et je tiens encore le papier, regardez ! Mais vous êtes fous, vous êtes sérieux ? »

Cependant, « à aucun moment nous n’avons vu ce Monsieur manger », a précisé l’un des policiers. « Nous lui avons fait remarquer qu’avec son bout de papier à la main, il était passé à côté de deux poubelles sans rien jeter, qu’il devait porter correctement son masque puisqu’il avait fini de manger, et adopter un comportement courtois à notre égard », ont-ils écrit dans leur rapport.

De plus, d’après les policiers, David n’avait aucun document permettant de justifier son identité. Ils ont donc décidé de procéder à une vérification d’identité, une mesure classique qui est prévue par l’article 78-3 du code de procédure pénale. Le jeune homme a donc été conduit en voiture jusqu’au commissariat.

Une fois sur place, son identité a pu être confirmée et David a été verbalisé de 135 € pour le non-port du masque, ainsi que de 68 € pour « tapages injurieux troublant la tranquillité d’autrui », comme le prévoit l’article R623-2 du code pénal. Il a ensuite pu repartir.

FOCUS SUR LA CHINE – Hommage aux morts inhabituel à Wuhan


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ