Paris : il fonce sur un cycliste et le percute violemment avec son véhicule avant de prendre la fuite

Par Séraphin Parmentier
6 septembre 2019 Mis à jour: 6 septembre 2019

Alors qu’il se rendait à son travail à vélo, Étienne a été volontairement renversé par un chauffard le 4 septembre.  

La scène s’est déroulée ce mercredi aux alentours de 9 heures rue Cardinet, dans le 17arrondissement de Paris, et a été intégralement filmée par la caméra embarquée de la victime, prénommée Étienne, qui a relayé la vidéo sur Twitter.

Les images diffusées sur les réseaux sociaux montrent un cycliste en train de circuler sur une voie de bus « autorisée aux deux-roues non motorisés » lorsqu’un automobiliste déboîte brusquement devant lui, sans clignotant, pour rejoindre le couloir de bus afin d’éviter les embouteillages, rapporte Ouest-France.

En réalisant cette manœuvre pourtant interdite, le conducteur frôle Étienne avec son rétroviseur tandis que ce dernier freine pour éviter d’être percuté. Quelques mètres plus loin, l’automobiliste ralentit à son tour avant d’interpeller le cycliste.

« Physiquement, ça a l’air d’aller, le vélo a pris plus cher que moi »

Un échange vigoureux au cours duquel Étienne, excédé par la conduite particulièrement dangereuse de son interlocuteur, lui reprochera d’abord d’avoir emprunté une voie de bus et de ne pas avoir mis son clignotant au moment de bifurquer, avant de l’injurier et de repartir dans la foulée.

Le conducteur appuie ensuite sur l’accélérateur et fonce sur le cycliste qu’il heurte de plein fouet avant de prendre la fuite. Violemment projeté contre le trottoir, Étienne s’en sortira avec « des contusions » mais l’accident aurait toutefois pu être beaucoup plus grave.

« Physiquement, ça a l’air d’aller, le vélo a pris plus cher que moi », a-t-il expliqué sur Twitter. « La police a tous les éléments, laissons la justice suivre son cours et espérons que la peine soit à la hauteur des faits », ajoute-t-il.

Les images prises par la caméra embarquée de la victime ont notamment permis de saisir la plaque d’immatriculation du chauffard, ce qui devrait permettre à la police d’appréhender rapidement le suspect.

RECOMMANDÉ