Paris: la préfecture dément tout risque à boire l’eau du robinet à cause d’une pollution au tritium

Par Epoch Times avec AFP
20 juillet 2019 Mis à jour: 20 juillet 2019

La préfecture d’île-de-France a catégoriquement démenti tout « risque pour la santé publique » à consommer l’eau potable de la capitale, à la suite de rumeurs faisant état d’une alerte à la pollution au tritium, une « fausse information ».

« Démenti sur la présence de #tritium dans l’eau potable : aucun arrêté préfectoral n’a été pris par le préfet de Paris. Les valeurs observées à ce jour ne montrent pas de risque pour la santé publique @ARS_IDF . L’eau du robinet peut donc être consommée sans restriction », indique la préfecture sur son compte officiel @Prefet75_IDF.

La rumeur, abondamment relayée sur les réseaux sociaux, est notamment partie du message d’une femme affirmant être infirmière dans un hôpital parisien et évoquant la présence de « titanium » dans l’eau et la parution d’un arrêté préfectoral.

« Nous n’avons évidemment reçu aucun arrêté d’aucune sorte relatif à une contamination de l’eau », a affirmé samedi à l’AFP l’Assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP), qui indique avoir « reçu beaucoup d’appels inquiets notamment dans les SAMU hier soir ».

Quant à l’auteure du message original, « nous ne savons pas et nous ne pouvons pas connaître l’identité de cette personne qui a propagé cette rumeur en se disant infirmière de l’AP-HP », a indiqué l’organisme, « et compte tenu du fait que nous sommes mis en cause, nous nous réservons le droit de porter plainte et de donner une suite judiciaire ».

Sur le fond, l’AP-HP a renvoyé vers la préfecture d’Ile-de-France, qui a indiqué à l’AFP qu’il n’y avait « pas d’arrêté préfectoral ».

« Pour nous ce n’est que fausse information », a ajouté la préfecture, « et l’Agence régionale de santé nous confirme qu’il n’y a aucun problème dans les valeurs constatées ».

Eau de Paris, l’opérateur public en charge de la production et de la distribution de l’eau dans Paris, a également assuré sur Twitter que « boire l’eau de Paris ne présente pas de risque pour la santé ».

« Le tritium est présent à des doses infinitésimales dans l’eau, sans le moindre risque à court, moyen et long terme », est-il souligné.

RECOMMANDÉ