Paris : le cadavre d’un SDF en décomposition retrouvé dans sa tente en pleine rue, une enquête est ouverte

Par Emmanuelle Bourdy
19 février 2021
Mis à jour: 19 février 2021

Dimanche 14 février 2021, un SDF a été retrouvé mort dans sa tente en plein cœur de Paris. Une enquête a été confiée au commissariat du centre.  

« Quelle tristesse cette mort et quelle absurdité, alors qu’on a déclenché le plan grand froid et qu’il y avait des places d’hébergement pour la victime à la mairie du IVe et au Carreau du Temple (IIIe) », déplore Ariel Weil, le maire (PS) de Paris centre, auprès du Parisien.

L’homme, d’origine marocaine, était âgé de 51 ans, selon les premiers éléments de l’enquête. Il a été retrouvé ce dimanche 14 février, à 19 heures. Il se trouvait dans sa tente, située au 7 de la rue de Turbigo (Ier arrondissement de Paris), dans le quartier Étienne-Marcel. La police a été avertie par d’autres sans domicile fixe qui connaissaient le défunt.

Lorsque les policiers du commissariat du centre ont découvert le cadavre de l’homme, celui-ci se trouvait « dans un état de décomposition avancé », indique une source policière au Parisien.

Le corps du SDF a été transporté à l’Institut médico-légal, à la demande du Parquet. Ariel Weil a également précisé avoir « demandé des compléments d’information ». Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat du centre. Elle va permettre de déterminer les circonstances exactes de ce drame, à savoir si le défunt est mort de maladie, de froid ou éventuellement d’une blessure.

Pour l’heure, selon un policier, « les circonstances du décès demeurent ignorées ». Le nombre de décès de sans-abri est porté à 65 depuis le début de l’année, selon le collectif Les morts de la rue. En 2019, ce même collectif avait recensé 531 victimes dont 145 décès dans la capitale.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ