Paris : les clients d’un restaurant clandestin refusent de se faire contrôler et s’en prennent aux forces de l’ordre

Par Emmanuelle Bourdy
14 avril 2021
Mis à jour: 14 avril 2021

Dans la série des affaires sur les restaurants clandestins, une nouvelle a fait surface, samedi 10 avril 2021, dans le deuxième arrondissement de Paris. Des clients ont refusé de se faire contrôler par les policiers. Lorsque les renforts sont arrivés sur place, cinq personnes ont été placées en garde à vue et 30 autres ont été verbalisées.

Depuis fin octobre, les forces de l’ordre mettent les bouchées doubles pour effectuer des contrôles au sein des restaurants. Au total, il y a eu 7 345 contrôles dans des restaurants de la capitale et 300 d’entre eux ont entraîné une verbalisation, selon le ministère de l’Intérieur, ainsi que le rapporte Le Figaro.

Dans la rue Montorgueil, dans le deuxième arrondissement de Paris, alors que les forces de l’ordre patrouillaient, elles ont constaté qu’à l’intérieur d’un restaurant se trouvaient de nombreux clients.

Lorsque les policiers ont voulu contrôler ces clients, ceux-ci ont refusé et s’en sont même pris aux agents, relatent nos confrères. Ce n’est qu’après l’intervention des renforts que le calme est revenu dans l’établissement, a mentionné la préfecture de police de Paris dans un tweet.

Au total, pas moins de trente personnes ont été verbalisées ce soir-là. Et ainsi que l’a précisé une source proche du dossier au Figaro, cinq personnes ont été placées en garde à vue pour violences sur personne dépositaire de l’autorité publique et deux d’entre elles pour mise en danger de la vie d’autrui pour avoir organisé cette soirée. Dans les cinq personnes placées en garde à vue, il y avait notamment un mineur.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ