Paris Première suspend à son tour sa collaboration avec Eric Zemmour

Par Epoch Times avec AFP
21 septembre 2021
Mis à jour: 21 septembre 2021

Après CNews, Paris Première a décidé de suspendre sa collaboration avec le polémiste Eric Zemmour en raison du décompte de son temps de parole imposé par le CSA, la chaîne payante ayant annoncé mardi le remplacement de son émission « Zemmour & Naulleau » à compter du 29 septembre.

L’émission politique, qui devait faire sa rentrée mercredi prochain sous la houlette du tandem Eric Zemmour – Eric Naulleau, laissera sa place à « Restons Zen », toujours présentée par Anaïs Bouton, qui arbitrera « des débats sans langue de bois », selon un communiqué. Éric Naulleau fera quant à lui « chaque semaine face à un contradicteur différent », ajoute la chaîne du groupe M6.

Cette décision fait suite à celle du CSA, le gendarme de l’audiovisuel, « rendue publique le 8 septembre dernier de décompter les interventions d’Éric Zemmour portant sur le débat politique national comme relevant d’une personnalité politique », précise-t-elle.

La semaine dernière, CNews avait décidé pour les mêmes raisons de renoncer aux interventions d’Eric Zemmour, sa locomotive d’audiences depuis 2019, dans « Face à l’info ».

Eric Zemmour, qui ne cache plus ses ambitions présidentielles pour 2022, sans s’être déclaré pour l’heure candidat, est omniprésent dans les médias actuellement et sillonne l’Hexagone pour faire la promotion de son livre « La France n’a pas dit son dernier mot », sorti jeudi dernier.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ