Paris-Roubaix : le cycliste belge Michael Goolaerts est décédé

8 avril 2018
Mis à jour: 9 avril 2018

Michael Goolaerts a perdu la vie ce dimanche au cours du 116e Paris-Roubaix, suite à un malaise sur le deuxième secteur pavé à Briastre.

Le coureur belge Michael Goolaerts, 23 ans, qui participait dimanche à Paris-Roubaix et qui avait été retrouvé inanimé pendant la course, est décédé dimanche soir à l’hôpital de Lille, a annoncé son équipe, Véranda’s Willems, sur Twitter.

« C’est avec une tristesse inimaginable que nous devons annoncer que notre coureur et ami Michael Goolaerts est décédé » ce dimanche « à 22h40 à l’hôpital de Lille, « en présence de sa famille et de ses proches », a tweeté l’équipe belge.

Le jeune coureur, secouru pour « un arrêt cardio-respiratoire » une centaine de kilomètres après le départ de Compiègne, avait été héliporté au CHU de Lille. Son décès est dû à un « arrêt cardiaque », indique Véranda’s Willems.

Sa première fois à Paris-Roubaix

Le jeune coureur belge, prenait part pour la première fois à Paris-Roubaix, sous le maillot de son équipe Véranda’s Willems.

Il a été retrouvé inanimé dans le deuxième des 29 secteurs pavés de la course, près de Viesly, une centaine de kilomètres après le départ de Compiègne.

Selon une source proche du dossier, cet arrêt cardio-respiratoire prolongé, qui a duré plusieurs minutes, est probablement d’origine médicale, et non traumatique, donc non dû à la chute.

 

(Photo : DAVID STOCKMAN/AFP/Getty Images)

Une course aux multiples cas vers des hôpitaux

Goolaerts est le coureur le plus sévèrement touché d’une 116e édition qui a laissé des traces. Cinq autres coureurs ont dû être dirigés vers différents hôpitaux après des chutes.

Le Portugais Nelson Oliveira (Movistar) a été touché à la clavicule droite (probable fracture), le Suisse Stefan Küng (BMC) au menton (plaie suturée), le Danois Mads Würtz Schmidt (Katusha) à hanche gauche (contusion).

L’Italien Matteo Trentin (Mitchelton) souffre pour sa part d’une contusion au dos (vertèbre) et le Néerlandais Sebastian Langeveld (EF Drapac) d’un traumatisme crânien sans perte de connaissance initiale.

D.S avec AFP

Enregistrer

Enregistrer

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ