Paris : un artiste biélorusse fait une tentative d’intrusion à l’Élysée, muni d’une bouteille enflammée

Par Emmanuelle Bourdy
4 avril 2021
Mis à jour: 4 avril 2021

Un homme, qui tenait un torchon et une bouteille remplie d’un liquide, a tenté de s’introduire dans la cour du palais de l’Élysée, ce jeudi 1er avril. Il était accompagné de deux autres personnes qui filmaient la scène. Tous trois ont été interpellés puis placés en garde à vue. L’auteur de l’intrusion est un artiste biélorusse. 

Ce jeudi 1er avril, aux environs de 15 h 20, un homme âgé de 33 ans a essayé de pénétrer à l’Élysée, rapporte Le Figaro. Trois individus se trouvaient rue du Faubourg-Saint-Honoré, dans le VIIIe arrondissement de Paris. Ils arrivaient de la place Beauvau, lorsque les policiers de la compagnie de garde de l’Élysée et les CRS les ont aperçus.

Devant les grilles de l’Élysée, au numéro 55 de la rue du Faubourg Saint-Honoré, l’un des trois a enlevé son blouson et l’a jeté à terre. Ensuite, il a mis le feu à un chiffon à l’aide d’un chalumeau, explique une source proche de l’enquête. L’homme a ensuite escaladé la barrière, laissant tomber sa bouteille qui commençait à s’enflammer, relate Le Point. Pendant ce temps, les policiers le sommaient de s’arrêter. La bouteille s’est cassée en heurtant le sol, laissant s’échapper une fumée grisâtre, raconte encore la source proche de l’enquête. Pendant tout le déroulement de la scène, les deux autres personnes qui accompagnaient le trentenaire, une femme de 22 ans et un homme de 21 ans, ont filmé et pris des photographies.

Les trois individus ont été interpellés puis placés en garde à vue pour « violences volontaires avec arme », indique une source judiciaire au Figaro. Une enquête a été ouverte. Les policiers de la brigade criminelle en charge de celle-ci ont découvert que le liquide qui était dans la bouteille était inoffensif. La brigade criminelle doit encore déterminer si l’individu a volontairement jeté la bouteille ou si celle-ci est simplement tombée.

Le mis en cause avait sur lui un passeport biélorusse à son nom et il s’exprimait en anglais. Il a déclaré aux policiers lors de sa garde à vue qu’il était un artiste. Selon Le Point, il s’agit d’Alexei Kuzmich. Apparemment, son but était simplement de poser un acte protestataire, mais ne voulait aucunement user de violence. L’artiste a déclaré sur son compte Instagram qu’il était venu en France pour « accomplir une révolution » dans un pays qui « fraie aujourd’hui avec le fascisme », ainsi qu’il le mentionne dans une publication intitulée « Lettre à Macron. Président. France ». Selon le parquet de Paris, l’artiste biélorusse a été déféré pour un rappel à la loi.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ