Paris : « Vous avez sauvé la vie de mon mari », une Américaine retrouve la sauveteuse inconnue après trois jours de recherches actives

Par Emmanuelle Bourdy
3 mai 2021
Mis à jour: 9 mai 2021

Un homme a été victime d’un malaise cardiaque, alors qu’il faisait son jogging, ce mercredi 28 avril en fin de journée, au parc Monceau à Paris. Une joggeuse lui a fait un massage cardiaque avant que les pompiers n’arrivent, sauvant ainsi l’homme d’une mort certaine. L’épouse de la victime a placardé un message dans le parc Monceau pour remercier cette femme inconnue, dans l’espoir de la retrouver.

Lori Hinnant, une journaliste américaine, correspondante à Paris pour l’agence de presse Associated Press, a placardé un message de remerciement dans le parc Monceau à Paris, rapporte Le Parisien. « Vous avez sauvé la vie de mon mari », peut-on lire sur les affichettes accrochées ça et là dans le parc. La journaliste, mère de deux adolescents, recherche en effet la femme qui a secouru Peter, son mari âgé de 53 ans, alors qu’il a été victime d’un malaise cardiaque en faisant son jogging, ce mercredi 28 avril 2021 aux environs de 18 heures.

L’hôpital a indiqué que cette femme est intervenue « moins d’une minute après sa chute ». Le gardien du parc, lui, a ajouté que la sauveteuse est « une pompière réserviste », assurant qu’elle l’a « massé 15 minutes, même avec l’arrivée de ses collègues », raconte Lori Hinnant au Parisien après avoir rencontré cet homme.

La journaliste américaine est extrêmement reconnaissante car, grâce à l’intervention rapide et efficace de cette bonne samaritaine, son mari « a survécu et aura très peu de séquelles », ainsi qu’elle l’indique encore sur l’affichette. « C’est ce qui lui a sauvé la vie », renchérit-elle, le défibrillateur du parc ayant également joué un rôle crucial.

La photo du message de Lori Hinnant a été postée sur Twitter le 1er mai par une internaute et elle a largement circulé sur le réseau social. Lori Hinnant a aussitôt réagi en écrivant ce tweet : « Je suis la femme qui a écrit l’affiche avec nos enfants. On me dit que l’inconnue est une femme pompier réserve. Aidez-moi à la trouver svp ! »

Grâce aux nombreux partages, la journaliste américaine a eu beaucoup de retours. Elle a notamment appris que l’une des premières personnes a avoir porté secours à son mari est une chargée des relations presse à l’Agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France du nom d’Alizée Feauveaux. Cette dernière a écrit sur Twitter : « Madame, je suis la personne qui a vu votre mari et nous lui avons apporté les premiers secours avec mon conjoint en attendant que cette femme réserviste apporte son aide. Je suis tellement émue de savoir que votre mari va bien, nous n’avons jamais cessé de penser à lui. »

Un autre témoin s’est manifesté auprès de Lori Hinnant, expliquant qu’il a mis la victime en PLS (position latérale de sécurité). Il soutient qu’il pourrait aisément « reconnaître la pompière » puisqu’il l’a « aidée dans le massage cardiaque ». Un autre encore a twitté : « Bonjour, j’étais là au moment de l’accident et j’ai fait partie des personnes qui ont cherché un médecin dans le parc ! J’ai vu votre mari revenir à lui mais je n’avais pas conscience que ça avait été si grave ! Très très heureux pour vous, et très ému ! »

Le Parisien rapporte encore qu’au bout de trois jours de recherches, la pompière réserviste a enfin été retrouvée, grâce aux investigations des pompiers de la BSPP. Et ce sont eux qui ont organisé le rendez-vous des retrouvailles, au parc Monceau même. Marion la sauveteuse, une jeune femme âgée de 24 ans, n’en revenait pas de « l’ampleur que ça a pris ». Elle a confié qu’elle avait accompagné Peter jusqu’à l’ambulance et une fois rentrée chez elle, elle a repris sa vie, non sans avoir « trinqué un petit verre de rouge ». Grâce à Marion, Peter ne souffrira finalement d’aucune séquelle, alors qu’à son arrivée à l’hôpital, les médecins avaient expliqué à Lori Hinnant que le pronostic vital de son mari était engagé.

« Tout le monde. Toute ma famille aux États-Unis, en France, veut vous rencontrer, Marion. C’est grâce à vous que notre famille reste entière ! C’est énorme ! », s’épanchait la journaliste américaine, si heureuse du dénouement miraculeux de son histoire.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ