Paris : Yuriy, 14 ans, dans le coma après avoir été lynché par une bande de jeunes

Par Sarita Modmesaïb
24 janvier 2021
Mis à jour: 24 janvier 2021

Aux abords de son collège, dans le 15e arrondissement de Paris, un adolescent a été passé à tabac par une bande de voyous. Son pronostic vital étant engagé, il a été placé en coma artificiel.

Vendredi 15 janvier, comme beaucoup d’adolescents à la sortie des cours, Yuriy, 14 ans, se trouvait sur la place Beaugrenelle, pas très loin du collège Guillaume Appolinaire où il est scolarisé.

Entre 17 h et 18 h, une bande d’individus a fait irruption sur la place, menaçante. Yuriy allait devenir leur victime.

Tabassé et laissé pour mort

« Yuriy était avec des copains sur la dalle Beaugrenelle après les cours, il était entre 17 h et 18 h », a indiqué son cousin Petro, contacté par LCI. « Une bande d’individus est arrivée, apparemment de Vanves. Elle cherchait visiblement des jeunes du quartier. Une histoire de bandes rivales, semble-t-il. Ils ont dû se dire que Yuriy faisait partie des personnes qu’ils recherchaient. Et quand mon cousin a voulu partir en courant, il est tombé au sol et là, ils l’ont tabassé. Je ne crois vraiment pas que Yuriy soit d’une quelconque manière mêlé à ce genre d’histoire. »

Venus sur les lieux rapidement, les pompiers et la police récupéré l’adolescent en piètre état. Sa mère, d’origine ukrainienne, témoigne : « Quand je l’ai vu dans le camion de pompiers, il avait le crâne ouvert à plusieurs endroits, c’était vraiment horrible », a t-elle relaté sur Actu.fr. « Ils l’ont agressé avec des barres de fer et des béquilles. Il m’a dit qu’il ne connaissait pas les individus, qu’il avait mal, qu’il avait froid et qu’il ne voulait pas mourir. »

Un anniversaire sur un lit d’hôpital

Son pronostic vital étant engagé, Yuriy a été placé en coma artificiel. Il a ensuite subi une intervention chirurgicale de 8 heures afin de réparer ses blessures au cerveau. Aujourd’hui, ses jours ne sont plus en danger.

« Il est dans un coma artificiel », souligne son cousin Petro. « Les médecins espèrent l’en sortir progressivement. Bien sûr, il n’a pas été encore entendu par la police. J’imagine que certains de ses camarades l’ont été après les faits. Mais malheureusement, plusieurs jeunes ont peur de parler, redoutant des représailles. »

Jeudi 21 janvier, Yuriy a eu 15 ans, mais cette journée d’anniversaire a eu lieu sur son lit d’hôpital.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Nataliya (@maman_de_yuriy)

La mère de Yuriy a porté plainte et contacté l’ambassade d’Ukraine. Elle a aussi créé spécialement un compte Instagram afin de récolter des informations sur l’affaire, mais aussi soutenir son fils.

McConnell : Biden dans la mauvaise direction

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ