Le Parti populaire d’Espagne offre à Guaido d’être la voix de sa cause en Europe

Par La Gran Epoca
27 novembre 2019 Mis à jour: 27 novembre 2019

Une délégation du Parti populaire espagnol (PP) a offert mardi au leader de l’opposition vénézuélienne, Juan Guaido, que l’Espagne reconnaît comme président en charge du pays, d’être la voix de sa cause en Europe.

« Nous voulons transmettre un message de soutien sans ambiguïté à la cause du président Guaido et aussi prendre un engagement : que le Parti populaire soit la voix de la cause de Guaido en Espagne mais qu’il soit aussi la cause du président Guaido dans toute l’Europe », a déclaré à l’agence de presse espagnole EFE Javier Maroto, porte-parole du PP au Sénat.

Le parlementaire espagnol était à la tête d’une délégation de son parti, composée également du représentant Jose Ignacio Echaniz, de la secrétaire aux relations internationales, Valentina Martinez Ferro, et du président de la Commission électorale nationale, Belen Hoyo.

Ils ont tous participé à la réunion intitulée Réunion parlementaire mondiale pour la démocratie au Venezuela, qui s’est tenue à l’Assemblée nationale et à laquelle ont participé des députés du Costa Rica, d’Argentine, d’Italie, du Nicaragua et de Suisse.

Pour cette raison, M. Maroto a estimé que « le PP est la plus grande délégation de ce sommet », ce qu’il considère comme étant dû à « l’engagement du PP à la cause de la liberté au Venezuela et du président Guaido, qui est sans équivoque ».

Le président du Parlement vénézuélien, Juan Guaidó, le 16 novembre 2019 à Caracas, au Venezuela. (Carlos Becerra/Getty Images)

« Pour nous, cette situation subie par le Venezuela n’est pas n’importe quelle cause, c’est la cause de la dignité et de la liberté, qui sont deux valeurs indiscutables du PP », a-t-il assuré.

Face à cette situation, il a déclaré qu’aujourd’hui, ils agissent « comme un bloc uni dans l’UE dans son ensemble » et a ajouté que le PP « est la garantie que tant à l’intérieur » de l’Espagne que dans l’Union européenne « le Venezuela soit écouté avec la possibilité de transformer ce pays en une démocratie où les élections présidentielles se tiendraient dans la liberté et qu’on rende la dignité à un peuple qui mérite seulement le meilleur ».

Après avoir offert d’être sa voix en Espagne et dans l’UE, M. Maroto a expliqué qu’il avait l’impression qu’il a été reçu avec « gratitude ».

« Il est sans aucun doute conscient de l’effort que cela représente pour une délégation espagnole d’être ici aujourd’hui et de pouvoir témoigner de cette rencontre dans notre pays et dans toute l’Europe », a-t-il souligné.

Face à cette constatation, il a commenté que la gratitude était mutuelle parce qu’ils partagent « la cause de la liberté et de la dignité des Vénézuéliens libres dans toute l’Amérique latine et aussi sur toute la planète ».

« C’est une reconnaissance mutuelle : nous voulons remercier le Président Guaido pour l’occasion qui nous est donnée de devenir sa voix en Espagne, la voix de la cause de la liberté du Venezuela en Espagne et en Europe à travers cette voix des députés et sénateurs du PP », a ajouté M. Maroto.

Le sénateur espagnol a également reconnu les efforts d’autres partisans qui ont essayé d’entrer dans le pays pour soutenir M. Guaido tout au long de l’année, mais que les autorités ont empêchés d’entrer.

Enfin, il a conclu que l’avenir du Venezuela « doit passer par le rétablissement de la démocratie », et que pour cela il doit y avoir des élections législatives « en toute liberté et avec toute la rigueur nécessaire pour que le peuple vénézuélien puisse s’exprimer démocratiquement aux urnes ».

RECOMMANDÉ