Pas-de-Calais : un député propose le versement de l’allocation de rentrée scolaire entre autres sous forme de bons d’achats

Par Emmanuelle Bourdy
20 août 2020
Mis à jour: 20 août 2020

Habituellement versée directement sur le compte des bénéficiaires, Pierre-Henri Dumont, le député du Pas-de-Calais, propose une gestion différente du versement de l’allocation de rentrée scolaire (ARS).

L’allocation de rentrée scolaire est allouée aux familles sous conditions de ressources. Ces familles doivent par ailleurs avoir au moins un enfant scolarisé, dont l’âge doit être compris entre 6 et 18 ans. Cette année, l’ARS a été revalorisée de 100 €, en raison de l’épidémie de coronavirus. Pour un enfant de 6 à 10 ans, l’ARS est de 469 €. Elle monte à 503 € pour un adolescent âgé entre 15 et 18 ans. Cette allocation est directement versée sur le compte des bénéficiaires. Au total, 350 000 familles dans les Hauts-de-France sont concernées.

Avec une quarantaine de parlementaires, Pierre-Henri Dumont souhaite modifier le mode de versement de l’allocation de rentrée scolaire, rapporte France 3 Hauts-de-France. Pour le député du Pas-de-Calais, l’ARS, qui est « versée directement sur le compte des bénéficiaires, n’offre aucune garantie d’utilisation pour le seul bien-être des enfants scolarisés ». Pour pallier ce fait, il propose donc un versement sous différentes formes.

Tout d’abord, Pierre-Henri Dumont a pensé à « faire des économies à la collectivité ». Pour cela, il souhaite « redéployer 50 % des fonds de l’ARS vers les communes pour qu’elles constituent des trousseaux de fournitures scolaires », ce qui permettrait de « fournir plus de matériel aux enfants » et de « flécher les achats vers des commerces locaux ».

Par ailleurs, il a pensé « transformer les 50 % de l’ARS non déployés en un système de bons d’achats donnés aux familles, valables uniquement pour des achats directement liés à la scolarité de l’enfant ». Cela concernerait les vêtements et les fournitures particulières, relate France 3 Hauts-de-France.

Enfin, comme l’ARS attribuée aux enfants âgés de 16 à 18 ans n’est donnée que sur simple « déclaration sur l’honneur », le député du Pas-de-Calais souhaite, pour cette tranche d’âge, « conditionner l’octroi de cette ARS à la fourniture d’un certificat d’inscription scolaire ».

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ