Pass sanitaire dans les restaurants : « Ça va finir en bagarre de saloon », estime Philippe Etchebest

Par Emmanuelle Bourdy
18 juillet 2021
Mis à jour: 18 juillet 2021

À partir de début août, tous les clients des restaurants devront présenter leur pass sanitaire pour prétendre s’installer à une table. Si Philippe Etchebest ne conteste pas ce pass sanitaire, il reproche en revanche au gouvernement la façon dont s’organise sa mise en place. Le chef étoilé déplore que ce soit aux restaurants eux-mêmes de devoir effectuer les contrôles sur leurs clients, une responsabilité qu’il estime ne pas être de leur ressort.

« On ne peut pas remplacer la police »

« Sur le fond, je ne conteste pas le pass sanitaire, mais on a l’impression d’être la variable d’ajustement du gouvernement. On va devoir faire le travail de contrôle, dont on n’a pas la capacité », a pointé ce vendredi 16 juillet Philippe Etchebest, interrogé par Apolline de Malherbe sur RMC. « On ne peut pas remplacer la police », a-t-il ajouté, désabusé. Selon lui, « c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase ».

Franck Delvau, président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih) Île-de-France, est lui aussi de cet avis. Il a mentionné la complexité d’un tel rôle dans les colonnes du Figaro. « Cela va être très compliqué d’instaurer le pass sanitaire, car nous ne sommes ni policiers, ni gendarmes, ni videurs comme dans les discothèques, nous n’en avons d’ailleurs pas », ajoutant qu’il va être  « délicat de demander aux clients de montrer leur pass sanitaire. »

« On a des salariés qui ne veulent pas se faire vacciner et on le respecte »

Outre le contrôle du pass sanitaire des clients, les restaurateurs devront également imposer la vaccination à leurs salariés. Et ceux qui ne souhaitent pas se faire vacciner devront effectuer un test PCR toutes les 72 heures. Là encore, Philippe Etchebest monte au créneau car il estime cette mesure « techniquement difficile ». « On a des salariés qui ne veulent pas se faire vacciner et on le respecte. Libre à chacun de se faire vacciner ou pas, c’est un choix », décrète-t-il.

D’autant plus qu’à cela s’ajoute des difficultés pour recruter du personnel dans les restaurants, ainsi que le confirme le chef étoilé.

En tout état de cause, ces nouvelles mesures imposant la présentation du pass sanitaire devront être appliquées par les restaurateurs en France dès le 1er août, relate BFMTV. Si ces mesures ne sont pas appliquées, l’exploitant du restaurant s’expose alors à une amende de 45 000 € et à une peine d’emprisonnement d’un an, ainsi que le stipule un projet de loi qui sera présenté officiellement ce lundi 19 juillet. BFMTV souligne par ailleurs que ce projet de loi « crée un nouveau motif de licenciement et élargit à toute personne contaminée les mesures de placement à l’isolement pendant dix jours ». « Ça peut finir en bagarre de saloon », a conclu Philippe Etchebest.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ