« Passer à Paris devant la statue de Colbert est une micro-agression », déclare Rama Yade, provoquant de vives réactions

Par Emmanuelle Bourdy
23 novembre 2021
Mis à jour: 23 novembre 2021

Lors d’un interview accordé à L’Express, ce vendredi 19 novembre, Rama Yade s’est exprimée sur la question des problèmes culturels et identitaires en France. Ses propos ont fait réagir de nombreuses personnalités sur les réseaux sociaux.  

« Passer à Paris devant la figure de Colbert, ce grand ennemi de la liberté, dont la statue est devant l’Assemblée nationale, est une micro-agression. Pas seulement vis-à-vis de moi, mais aussi de la France et de l’humanité », a expliqué Rama Yade lors d’un entretien accordé à L’Express.

« opportuniste » ?

Ces propos ont provoqué de vives réactions sur les réseaux sociaux et le terme le plus utilisé pour qualifier l’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy a été « opportuniste ». William Thay, le président du think-tank « Le Millénaire » a déclaré : « Pire que le wokisme de conviction, il y a le wokisme d’opportunisme. » Sur le plateau de CNews, l’essayiste québécois, Mathieu Bock-Côté, a quant à lui dépeint l’ancienne ministre des Sports comme « une opportuniste victimaire ».

Sur CNews également, Kevin Bossuet, un enseignant d’histoire en Seine-Saint-Denis, a lui aussi critiqué ces propos. « Rama Yade a fait cette interview pour tenter de revenir politiquement et pour qu’on parle d’elle. Or, en prétendant bêtement que le racisme est présent partout en France, elle insulte le pays qui lui a permis de devenir ministre. C’est juste à vomir ! », a-t-il lancé.

Gilles Platret, le maire LR de Chalon-sur-Saône, a lui aussi renchéri sur le même ton, stipulant que les propos de Rama Yade étaient « une insulte contre la France qui lui fit pourtant l’honneur de la nommer ministre ». Gilles Platret a encore indiqué que « le wokisme est une dérive qui prend dangereusement l’allure d’une croisade contre notre pays », invitant notamment les universités à la vigilance sur ce point.

« Ce n’est quand même pas honteux de combattre les inégalités ! »

L’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy a, dans la continuité, également abordé ce sujet de la culture « woke », au cœur des batailles identitaires et culturelles qui secouent notamment la France. Rama Yade estime que le « wokisme » est « un noble combat de justice et de revendication d’égalité dont devrait s’enorgueillir la patrie des droits de l’homme ». Elle a ajouté qu’il « a été brandi de manière abusive comme un outil de censure ». « Ce n’est quand même pas honteux de combattre les inégalités ! » a-t-elle lancé.

Elle a même invité à cesser de célébrer les statues à l’effigie de personnalités politiques accusées d’avoir un passé esclavagiste. Elle a même félicité les personnes qui ont « déboulonné ces statues » d’avoir ainsi « réhabilité l’Histoire, la totalité de l’Histoire qu’ils connaissent bien, eux, au moins, celle que la mémoire sélective de certains de nos dirigeants a voulu dissimuler ». Elle a même retourné le problème en accusant ces dirigeants de faire de la cancel culture, « en empêchant les Français et les Européens de connaître l’Histoire de ces soi-disant héros ».


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées:
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ