Passionné par les remontées mécaniques, à 15 ans il en reproduit une en miniature dans son jardin

Par Léonard Plantain
3 janvier 2021
Mis à jour: 3 janvier 2021

Alors que les vraies sont à l’arrêt cet hiver, un jeune Vosgien passionné par les remontées mécaniques des Alpes a reproduit une véritable station de ski miniature dans son jardin. Et tout fonctionne parfaitement.

Il a un jardin peu commun sur lequel logent des télécabines, des skieurs et même une dameuse qui prépare la neige ; un jeune de 15 ans passionné par les remontées mécaniques a reproduit une station de ski des Alpes en miniature, comme si le coronavirus n’avait pas existé.

« Je viens skier à Chamonix ou aux 3 Vallées en famille depuis mes 4 ans », a expliqué Antoine Colin qui, même s’il adore le ski, aime encore plus les remontées mécaniques. « C’est une passion ne s’explique pas », a-t-il précisé, selon France 3 Régions.

« Au début, je n’avais que de la ficelle et une télécabine… et après ça a évolué », se souvient Antoine. C’est en 2015, après de nouvelles vacances passées en Haute-Savoie, qu’il a commencé à construire sa propre station miniature, dans un pré situé derrière la maison familiale, à La Bresse.

D’abord du bois pour les gares, de la ficelle pour les câbles puis des cabines achetées dans les magasins de jouets, et, au fil du temps, la station « Les 3 Glaciers » (le nom de sa station miniature) a grandi. Aujourd’hui, elle compte 6 remontées mécaniques, dont les reproductions de l’aiguille du Midi, du Funitel de Péclet à Val-Thorens et du téléphérique du Brévent à Chamonix. Et le résultat est étonnant :

Avec sa page Facebook spécialement dédiée à sa station miniature, ses vidéos ont été partagées sur les réseaux sociaux et ont été repérées par les professionnels jusque dans les Alpes. Admirative de son travail, la station de Val-Torens lui a même offert une mini-dameuse télécommandée il y a quelques jours. C’est « un beau cadeau de Noël », s’est réjoui Antoine.

Pour la suite, « je voudrais faire le téléphérique de l’Helbronner [qui relie la station italienne de Courmayeur à la Pointe Helbronner, à 3 500 mètres d’altitude, ndlr] », a expliqué Antoine, qui compte également « faire un BTS électrotechnique à Moûtiers », afin de devenir électromécanicien et de pouvoir enfin travailler dans l’univers qu’il aime depuis toujours.

Élections américaines – Le sénateur Hawley s’opposera le 6 janvier


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ