Pau : des étiquettes de masques faits en Chine changées par un mot de François Bayrou avec la mention «Tricoté en Béarn»?

Par Nathalie Dieul
17 mai 2020
Mis à jour: 17 mai 2020

Les 8 et 9 mai dernier, selon des informations du Canard enchaîné, une centaine d’agents municipaux de la ville de Pau auraient eu pour tâche de retirer des étiquettes de masques fabriqués en Chine pour les remplacer par un petit mot du maire sortant, François Bayrou, comprenant la mention « tricoté en Béarn ».

Le maire avait annoncé sur RTL le 19 avril dernier qu’il avait commandé « 500 000 masques que nous allons faire fabriquer par des entreprises locales. Nous espérons en avoir suffisamment d’abord pour le 11 mai. Nous distribuerons gratuitement à ceux qui en ont le plus besoin ».

Selon le Canard enchaîné, la centaine d’employés municipaux réquisitionnés un peu avant la date en question a eu pour mission d’ « ouvrir les paquets en provenance de Chine, enlever l’étiquette écrite en mandarin et la remplacer par un mot doux signé… François Bayrou, avec la mention ‘tricoté en Bearn' », rapporte Voici.

Le mot de François Bayrou, maire sortant ayant obtenu 45,8 % des suffrages au premier tour des élections municipales, remerciait « très chaleureusement » les électeurs pour leur « civisme », leur « engagement » et leur « amitié ».

Une commerçante de Pau a témoigné auprès de France Info qu’ « un employé municipal nous a dit qu’on leur avait donné comme consigne de ne pas faire apparaître l’origine de ces masques ». Deux autres Palois ont rapporté à La République des Pyrénées qu’ils ont eu « la consigne d’enlever les étiquettes et tous les papiers en chinois ».

Une partie des masques commandés à des entreprises locales ont en effet été sous-traités en Chine, reconnaît la Ville de Pau, qui a assuré sur Twitter qu’ « aucune étiquette ‘fabriqué en RPC’ n’a été enlevée, décollée ou décousue » et que les employés n’ont eu pour consigne que d’enlever « la notice en mandarin expliquant les conditions d’utilisation (lavage, séchage, comment porter le masque), peu compréhensible de la plupart des béarnais, pour la remplacer par une notice en français à priori plus compréhensible ».

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ