Déconfinement: la pêche de loisir pourra reprendre dès le 11 mai dans la plupart des régions

Par Michal Bleibtreu Neeman
10 mai 2020
Mis à jour: 10 mai 2020

À partir du 11 mai, les pêcheurs vont pouvoir sortir leur canne à pêche de nouveau en eau douce dans la plupart des régions en France. Certaines restrictions locales demeurent néanmoins.

Le nombre de pêcheurs sur les rives n’est pas limité. Mais la règle reste celle de la distanciation physique lorsque plusieurs pêcheurs sont susceptibles de fréquenter le même parcours de pêche. Bien évidemment, les mesures barrières et de distanciation physique d’au moins 1 mètre (soit 4 m² sans contact autour de chaque personne), devront être respectées.

Pour s’exercer en toute légalité, la carte de pêche 2020 sera indispensable.

Si on ne l’a pas encore acquise, on peut se la procurer sur cartedepeche.fr ou chez son dépositaire habituel.

Les Différentes fédérations de pêche de loisirs ont annoncé aux amateurs le retour à leur activité préférée dans le cadre du déconfinement, activité qui avait été interdite à la suite des mesures prises par le gouvernement pour contrer le coronavirus.

La fédération de Seine-Maritime pour la pêche et la protection du milieu aquatique compte plus de 7 800 pêcheurs ayant tous sûrement hâte de reprendre leur activité de pêche de loisir. Dans le Calvados, la pêche en rivière est de nouveau autorisée. C’est aussi le cas dans l’Oise et en Hauts-de-France qui compte près 95 000 cartes de pêche.

En Hauts-de-France, il n’y avait pas d’arrêté pour interdire la pêche. D’ailleurs, dans cette région, certains préfets avaient interdit l’accès aux berges et aux espaces naturels. Dans la Somme, pas d’arrêté de ce type, mais à la suite des mesures du confinement, les pêcheurs comme tous les autres étaient obligés de rester chez eux.

Aryendra Pawar, président de la Fédération de la pêche de la Somme confie à France 3 Hauts-de-France : « Les gens étaient demandeurs, on sent qu’ils en avaient besoin. On va devoir répondre à pas mal de questions. Et personnellement, j’ai hâte de me retrouver au bord de l’eau !! »

En revanche, certains lieux resteront fermés par des arrêtés municipaux comme à Amiens, où il est interdit de pêcher dans les hortillons où à Glisy, où le marais n’est pas ouvert, dans les lacs accessibles à la baignade. Idem pour les plans d’eau dans les parcs comme ceux du Chevalier et d’Immercourt à Saint-Laurent-Blangy ou les plans d’eau de Calais.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ