Un pêcheur remonte un énorme poisson de 2 mètres de long du lac Ontario, au Canada: «Mes jambes tremblaient»

Par Louise Bevan
19 juin 2020
Mis à jour: 21 juin 2020

Un guide de pêche canadien a partagé les photos d’une rencontre unique avec un poisson d’eau douce géant insaisissable. L’expert en pêche a attrapé la bête d’environ 90 kilos tout à fait par accident en chassant l’achigan à grande bouche.

Coel Forsyth, fondateur de Tightline Guide Service à Kenora, en Ontario, pêchait sur le lac des Bois de l’Ontario le 21 mai 2020, lorsque sa ligne de pêche a commencé à tirer. Peu de temps après, le corps d’un gros poisson est remonté à la surface.

(Avec l’aimable autorisation de Coel Forsyth)
(Avec l’aimable autorisation de Coel Forsyth)

Au début, Coel s’est demandé s’il avait attrapé un maskinongé. « Je n’ai jamais vu de maskinongés dans ce lac auparavant, mais il y a toujours des rumeurs selon lesquelles ils sont là, ou un brochet géant », a déclaré le guide de pêche à CBC. « Mais je me suis un peu rapproché et j’ai vite compris que ce n’était pas le cas non plus. »

« Mes genoux tremblaient quand j’ai vu cette chose », a-t-il ajouté.

Coel Forsyth a déclaré à l’émission de télévision Fish’n Canada qu’il n’est pas rare d’attraper « plusieurs poissons de 2 kilos » sur le lac des Bois. Cependant, sa capture accidentelle s’est avérée être un énorme esturgeon jaune femelle adulte.

(Avec l’aimable autorisation de Coel Forsyth)

Le guide de pêche a déclaré à Kenora Online qu’il avait du mal à enrouler ses bras autour du gigantesque poisson. « Il est plus grand que moi, et je mesure 1,88 m pour 90 kilos », a-t-il expliqué, ajoutant : « La tête de cette chose ; elle faisait trois fois la taille de la mienne et j’ai une grosse tête. »

Il a également identifié des « cicatrices de bataille » sur le corps de l’esturgeon jaune, un poisson d’eau douce qui possède une durée de vie impressionnante.

L’esturgeon jaune a une durée de vie typique de 55 ans pour les mâles, rapporte le US Fish & Wildlife Service. Les femelles, comme le poissons capturés par Coel, peuvent vivre jusqu’à 150 ans.

(Avec l’aimable autorisation de Coel Forsyth)

Désireux de documenter sa prise, Coel Forsyth, sa petite amie, Emily Enns, et un sympathique habitant de la région ont entrepris de soulever l’énorme poisson près du rivage. Coel, dont sa propre mère l’a initié à la pêche, a pris des photos pour la postérité avant de relâcher l’esturgeon dans des eaux plus profondes.

Un gros poisson, explique-t-il, accumule de l’acide lactique lorsqu’il se bat, ce qui peut nuire à sa santé et à sa sécurité. À ce titre, Coel a pris soin de relâcher l’esturgeon, une espèce menacée, « le plus rapidement possible » après avoir documenté sa prise.

(Avec l’aimable autorisation de Coel Forsyth)

Après avoir publié des photos sur la page Facebook du service Tightline Guide, le lendemain de sa prise remarquable, M. Forsyth a partagé plus de détails.

« Il mesurait environ 2 mètres du bout de la queue au nez », écrit-il. « J’ai utilisé une corde de bateau et en ai marqué la longueur avec un leurre, car je n’avais rien de suffisamment long pour obtenir une mesure, et je ne voulais pas non plus sortir ce poisson de l’eau. »

« Après le décrochage, il a fallu environ 30 secondes avant que cette grande [dame-esturgeon] ne démarre et redevienne l’un de ces poissons insaisissables dont vous n’entendez généralement que des histoires », a-t-il ajouté.

(Avec l’aimable autorisation de Coel Forsyth)

Le message du guide de pêche a recueilli des milliers de commentaires de passionnés de pêche, parmi lesquels beaucoup l’ont remercié d’avoir respecté le bien-être de la douce géante et de l’avoir libérée si rapidement.

Coel a crédité plus tard son équipement de pêche pour lui avoir permis un aperçu rare de l’esturgeon géant.

« Je n’aurais en réalité eu aucun moyen de l’attraper si je n’avais pas eu la configuration la plus lourde que vous puissiez avoir pour la pêche au bar », a déclaré Coel Forsyth à la CBC. « Si j’avais pêché avec n’importe quel autre ensemble de filage, il n’y aurait eu aucune chance que j’attrape ce poisson. »

« [Ce poisson] est probablement plus âgé que mes grands-parents, donc c’était assez chouette de pouvoir le voir et de mettre la main dessus », a-t-il expliqué. « Il avait un peu d’histoire ! »

Crédit Photos : Coel Forsyth (site Web |  Instagram |  Facebook)

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ