Un pêcheur trouve une fourgonnette avec une personne disparue coincée à l’intérieur, au fond d’un lac en Géorgie

Par Louise Bevan
29 novembre 2019 Mis à jour: 30 novembre 2019

Un pêcheur du comté de Forsyth a fait une découverte déplaisante lors d’un voyage au lac Lanier, en Géorgie. Alors qu’il pêchait l’achigan (perche truitée), le pêcheur est tombé sur une fourgonnette submergée où se trouvait le corps d’un homme disparu.

Des plongeurs ont retrouvé le corps de Van Dobbs, 56 ans, disparu le 6 juin 2019, dans sa Dodge Caravan 2002. Les vêtements de Van correspondent à ceux décrits lorsqu’on l’a vu pour la dernière fois.

« C’était très, très étrange », a déclaré le pêcheur Jason Millen à WSB-TV2 après avoir découvert le fourgon submergé le 17 novembre dernier. « L’une de mes pires craintes est de voir une personne victime de noyade ou quelque chose de ce genre. C’est de la folie de tomber sur une chose pareille. »

À environ 20 mètres de la rive du lac, Jason a aperçu quelque chose qui brillait sous la surface de l’eau. « Avec mon bateau, j’étais juste au-dessus, et j’ai remarqué qu’il s’agissait d’une camionnette », dit Jason. Une grosse fissure sur le pare-brise de la fourgonnette laissait supposer que le véhicule avait été heurté par un bateau après son naufrage.

« C’est comme si un hors-bord ou un moteur de bateau avait passé à travers », explique Jason.

La Dodge Caravan a été immergée sous environ 4,5 m d’eau et recouverte d’algues. Jason pense que la fourgonnette a été conduite dans le lac à partir d’un chemin de terre près du bord du lac.

Les autorités ont répondu à l’appel de Jason vers 16 h 45. Une équipe de récupération a fixé un crochet à la fourgonnette submergée et l’a sortie du lac, où ils ont découvert le corps de Van Dobbs.

©Google Map

Le bureau de police du comté de Forsyth avait déjà diffusé une alerte de personne disparue sur Facebook le 15 juillet. « Le 5 juin 2019, Van Dobbs a quitté sa maison située rue Old Keith Bridge dans le comté de Forsyth et n’a pas été vu ni entendu depuis », peut-on lire sur le billet.

« Il a été vu pour la dernière fois au volant d’une Dodge Caravan 2002 de couleur argent », ont ajouté les autorités. « S’il vous plaît, essayez de repérer M. Dobbs et son véhicule. »

Selon la chaîne virtuelle FOX 5, le bureau de police du comté de Forsyth a mené des recherches approfondies sur Van Dobbs pendant l’été et l’automne, y compris des recherches sous-marines et aériennes autour du lac Lanier.

Le corps de Van a été autopsié par le laboratoire d’autopsie du bureau d’investigation criminelle de Géorgie ; les autorités ne soupçonnent pas un acte criminel.

Après avoir appris que le corps de Van Dobbs avait été découvert, les personnes touchées se sont rendues sur Facebook pour partager leurs condoléances. « Si triste. Content qu’ils l’aient trouvé. Au moins pour sa famille », écrivait-il.

« [S]i triste », a convenu un autre. « J’espère que sa famille pourra tourner la page. »

Selon le quotidien NY Daily News, depuis la découverte du corps de Van, l’un des proches de l’homme de 56 ans a contacté Jason pour le remercier d’avoir fait cette découverte. « Un ami de la famille m’a contacté et voulait me remercier d’avoir trouvé un moyen de tourner la page pour la famille », dit Jason Millen.

« Depuis le 5 juin, ajoute le pêcheur, quand cet homme a disparu, je ne peux qu’imaginer combien cela a été dur pour eux. »

Plus tôt en 2019, des militants de la sécurité nautique du comté de Forsyth se sont dits préoccupés par le nombre croissant de décès au lac Lanier. Entre le début de l’année et le jour où le rapport de personne disparue de Van Dobbs a été publié, il y avait déjà eu neuf morts sur le lac ; deux étaient des accidents de bateau ; sept étaient des noyades.

Le navigateur local John Barker a deux décennies d’expérience de voile sur le lac Lanier. À l’exception d’incidents atypiques comme celui de Van Dobbs, M. Barker croit que de meilleures mesures de sécurité aquatique aideraient à prévenir d’autres décès. Il existe de nombreux cours pour les plaisanciers, dit-il, mais peu de gens les suivent.

« Il faut continuer à éduquer et à informer les gens », a dit John Barker à WSB-TV 2, « et espérer qu’un jour, ils comprendront la valeur de ce que vous essayez de leur dire. »

RECOMMANDÉ