Pékin bloque les signaux radio pendant la célébration du centenaire du Parti communiste

Par Dorothy Li
23 juin 2021
Mis à jour: 23 juin 2021

Les autorités chinoises vont imposer un contrôle des signaux radio à l’approche de la célébration du centenaire du Parti communiste chinois (PCC) le 1er juillet.

Les nouvelles mesures interdisent aux stations de radio ou aux équipements radio télécommandés d’émettre ou de transmettre des ondes radio, et bloqueront des fréquences spécifiques de midi à minuit le 1er juillet, à l’exception de celles approuvées pour des activités de diffusion ce jour-là, selon un document publié par les autorités de Pékin le 20 juin.

Les autorités interdiront l’utilisation d’interphones, de microphones sans fil et de stations de base extérieures pour les réseaux sans fil à l’intérieur du deuxième périphérique entourant le centre de Pékin.

D’autres types d’équipements utilisant des ondes radio, comme les modèles de voitures télécommandées et les brouilleurs de GPS, figurent également sur la liste d’interdiction, qui a été établie avec le Commandement central du théâtre de l’armée du régime chinois.

Les objets volants, tels que les colombes, les drones, les cerfs-volants et les ballons, sont interdits de vol dans neuf districts de la ville depuis le 13 juin. Les autorités municipales de Pékin ont désigné ces neuf districts comme « zones de vol restreintes«  jusqu’au 3 juillet.

En outre, le 20 juin, l’aéroport international de la capitale de Pékin a rappelé aux passagers se rendant à Pékin que les inspections seraient renforcées, leur suggérant de réduire le nombre de bagages à main et de prévoir une à deux heures supplémentaires pour l’enregistrement.

Le département des chemins de fer a ordonné une deuxième inspection pour les personnes entrant dans la capitale. De même, les colis envoyés à Pékin ne sont autorisés qu’après un double contrôle de sécurité.

Les pétitionnaires, qui espèrent que leurs doléances pourront être arrangées par les autorités centrales, auraient vu leurs déplacements vers la capitale limités, ou auraient été arrêtés aux points de contrôle de sécurité dans les gares locales.

Les personnes résidant à Pékin sont également surveillées. Une vidéo fournie à Epoch Times début juin montre que 6 gardes ont été affectés à un bus, ils étaient équipés de dispositifs permettant de surveiller les déplacements des passagers.

À l’approche du centenaire, des dissidents et des militants au franc-parler ont été dissuadés, contraints de voyager ou ont disparu avant le 4 juin. Des citoyens ayant des convictions spirituelles, comme les pratiquants du Falun Gong, ont été harcelés, arrêtés ou placés en détention. Même les plus fervents supporters de Mao Zedong, le premier dirigeant du PCC, ont été pris pour cible.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ