Pentagone : des images d’ « OVNI » de la marine américaine font l’objet d’une enquête

Par Isabel van Brugen
19 mai 2021
Mis à jour: 30 mai 2021

Le Pentagone a confirmé que les images et les séquences de phénomènes aériens non identifiés diffusées au public le mois dernier ont été prises par des membres de la marine américaine et font actuellement l’objet d’une enquête par son groupe de travail sur les phénomènes aériens non identifiés (UAP).

L’enquête a été lancée après que le documentariste Jeremy Corbell a partagé des images sur YouTube, écrivant que la marine américaine « a photographié et filmé des ovnis de forme pyramidale et des véhicules transmédias avancés de forme sphérique ».

Dans une vidéo, des images de ce que le Pentagone appelle un « véhicule transmédia » semblent planer d’un côté à l’autre, avant de plonger sous le niveau de la mer.

« Cette séquence a été filmée dans le CIC[Combat Information Center] de l’USS Omaha le 15 juillet 2019 dans une zone d’alerte au large de San Diego », a écrit M. Corbell. « Cette séquence dépeint une série d’événements UAP qui a atteint un crescendo avec l’une des cibles inconnues entrant dans l’eau. Aucune épave n’a été trouvée. Aucun des engins inconnus n’a été récupéré. »

Confirmant l’authenticité de la vidéo, Susan Gough, une porte-parole du Pentagone, a déclaré au Daily Caller qu’il avait été capturé par du personnel de la marine américaine.

« Je peux confirmer que la vidéo a été prise par le personnel de la Marine, et que l’UAPTF l’a incluse dans ses examens en cours. »

M. Corbell a déclaré que les rapports de renseignement notent que l’engin « sphérique » n’a pas pu être trouvé en entrant dans l’eau, et qu’un sous-marin a été utilisé dans la recherche, mais rien n’a été récupéré.

Le groupe de travail du Pentagone sur les phénomènes aériens non identifiés, qui a été créé l’année dernière, doit publier un rapport sur ses conclusions en juin. Le compte à rebours a été déclenché par l’adoption de la loi de relance de décembre 2020.

Le Pentagone a déclaré que la task force avait été créée « pour améliorer sa compréhension de la nature et de l’origine des UAP et en tirer des enseignements. »

« La mission de la task force est de détecter, d’analyser et de cataloguer les UAP qui pourraient potentiellement constituer une menace pour la sécurité nationale des États-Unis », a-t-il ajouté.

L’authenticité d’autres images de vision nocturne partagées en ligne par le cinéaste d’investigation, qui montrent un objet volant de forme « pyramidale » se déplaçant à une vitesse constante et clignotant de façon irrégulière, a également été confirmée par Mme Gough le mois dernier.

Ces images sont également examinées par le groupe de travail de l’UAP, a-t-elle déclaré, refusant de donner plus de détails pour des raisons de sécurité.

Depuis la publication des images et des séquences de la marine américaine, l’inspecteur général du Pentagone a déclaré qu’il prévoyait d’entamer le mois prochain une enquête sur la manière dont le Pentagone a réagi aux phénomènes aériens non identifiés, y compris les ovnis.

« L’objectif de cette évaluation est de déterminer dans quelle mesure le DoD a pris des mesures concernant les phénomènes aériens non identifiés », a écrit Randolph Stone, inspecteur général adjoint, aux hauts responsables, y compris les secrétaires des départements militaires.

« Nous pouvons réviser l’objectif au fur et à mesure de l’évaluation, et nous prendrons en compte les suggestions de la direction concernant des objectifs supplémentaires ou révisés », a-t-il ajouté.

John Ratcliffe, l’ancien directeur du renseignement national, a déclaré que le rapport de la task force UAP détaillerait davantage d’informations que celles qui ont été publiées auparavant.

« Il y a beaucoup plus d’observations que celles qui ont été rendues publiques », a-t-il déclaré sur Fox News en mars.

« Certaines d’entre elles ont été déclassifiées. Et quand nous parlons d’observations, nous parlons d’objets qui ont été vus par des pilotes de la marine ou de l’armée de l’air, ou qui ont été captés par l’imagerie satellite et qui, franchement, s’engagent dans des actions difficiles à expliquer. Des mouvements difficiles à reproduire pour lesquels nous n’avons pas la technologie. Ou encore des déplacements à des vitesses qui dépassent le mur du son sans bang sonique », a-t-il ajouté.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ