Un père de famille d’accueil qui a élevé 30 enfants sort de la «retraite» et adopte 5 autres frères et sœurs dans le besoin

Par Robert Jay Watson
12 novembre 2019 Mis à jour: 12 novembre 2019

Si vous deviez appeler Lamont Thomas, de Buffalo, dans l’État de New York, simplement  « un père de famille », cela ne suffirait pas à expliquer son mode de vie. Ce père célibataire hors pair s’est occupé de 30 enfants en famille d’accueil depuis l’an 2000 en plus d’en avoir adopté 10 et d’en avoir eu deux autres sur le plan biologique. Et juste au moment où vous pensez qu’il pourrait être temps pour lui de prendre un repos bien mérité, Thomas est « sorti de sa retraite » pour adopter cinq frères et sœurs âgés de moins de 5 ans.

Lors d’une audience d’adoption le 17 octobre 2019, où il a obtenu la garde des enfants, Thomas était heureux d’avoir pu garder les enfants avec lui. « Je me suis battu pendant près de deux ans et demi, juste pour pouvoir avoir le droit de les réunir, et nous avons gagné, nous l’avons eu », a-t-il dit à la station de télévision WGRZ à Buffalo. Après que la juge Lisa Rodwin lui a souhaité, ainsi qu’aux enfants, bonne chance, il a expliqué : « Je voulais faire la différence, faire la différence en faisant la différence pour ces jeunes. »

La scène était émouvante pour Thomas. Comme il l’a dit à l’émission Good Morning America, « je luttais pour retenir mes larmes (….) tout ce que nous avons enduré pour que cela se produise, c’était quelque chose. »

Ce que Thomas fait en accueillant des enfants chez lui n’est pas seulement une bonne action ; c’est répondre à un besoin vital de la société américaine. Selon le North American Council on Adoptable Children, le nombre d’enfants placés en famille d’accueil a augmenté pendant cinq années consécutives de 2013 à 2017, pour atteindre un sommet de 442 995 en 2017. Alors que le placement en famille d’accueil est censé être une mesure temporaire avant que les enfants ne soient réunis avec leur famille biologique ou adoptés, « en moyenne, les enfants sont restés pris en charge pendant 20 mois, bien que 15 % aient été pris en charge pendant trois ans ou plus ».

Quant à Thomas, il n’a jamais eu l’intention d’être un père de famille d’accueil record lorsqu’il a commencé à accueillir des enfants en 2000. « Au début, j’aidais quelques amis. Ils avaient perdu leur enfant à cause du système », a-t-il expliqué. « J’ai continué, j’ai été certifié et je suis devenu famille d’accueil. Je n’ai pas arrêté depuis. »

En plus de ses enfants adoptifs, Thomas a adopté  des jumeaux en 2007 et a fait le suivi de deux autres adoptions simples. Il a ensuite accueilli son tout premier enfant adoptif, Michael, maintenant âgé de 27 ans, ce qui a été un moment spécial dans sa vie de père. Comme l’a dit un Michael Thomas reconnaissant : « C’était ma troisième famille d’accueil, et elle a fini par devenir ma maison pour toujours. »

Michael a noté que Lamont Thomas était différent des autres parents d’accueil qui préféraient choisir les enfants qui viendraient à leurs côtés. « M. Lamont n’a jamais refusé un enfant », a dit Michael. « Soit ils ont vieilli, soit ils sont rentrés dans leur famille. » Pour lui, l’influence d’un père pour la vie a été décisive dans le cheminement de sa vie. « M. Lamont m’a sauvé la vie. Je ne serais pas la personne que je suis aujourd’hui, si M. Lamont n’était pas entré dans ma vie. »

Au fil des ans, plusieurs des enfants que Lamont Thomas avait accueillis sont partis pour fonder leur propre famille. Le dernier de ses pupilles ayant déménagé au cours des dernières années, il envisageait de prendre une retraite bien méritée. Mais ce n’est pas comme ça que ça s’est passé.

C’était sans compter sur le cas particulier des « Cinq Fabuleux », de cinq ans et moins : Zendaya, 5 ans ; Jamel, 4 ans ; Nakia, 3 ans ; Major, 2 ans ; et Michaela, 1 an, qui a réussi à tirer Thomas « de sa retraite », dit-il en plaisantant à GMA. Les cinq frères et sœurs avaient un père biologique qui avait été un enfant adoptif dans la maison de Thomas, et c’est pour cette raison que leur situation a attiré son attention.

Lorsque les enfants ont été séparés de leurs parents biologiques, ce que Thomas croit être dû à la négligence, il a senti qu’il devait intervenir. « Ils étaient dans quatre familles différentes, quatre villes différentes », dit-il. « Ils ont été séparés pendant plus d’un an et demi. » Fermement décidé à ce que les enfants soient ensemble dans une seule et même famille, il s’est remis à la tâche.

Il a commencé par les prendre tous les cinq chez lui, où il a été père d’accueil pendant deux ans. Après avoir établi de bonnes relations avec eux, il ne pouvait tout simplement pas supporter de s’en séparer. « Ils m’apportent une nouvelle énergie. Ce sont des enfants adorables, très affectueux », dit Thomas. « Ils méritent d’être élevés comme des frères et sœurs, et c’était mon combat. »

La fille biologique de Lamont Thomas, LaMonica, âgée de 27 ans, est venue voir les cinq nouveaux venus et est heureuse que son père leur donne un foyer permanent. « C’est incroyable qu’il les ait tous accueillis », a-t-elle dit à la GMA. « Il fait tout pour tout le monde. C’est vraiment un grand homme. »

Bien qu’il ne soit pas certain qu’il s’agisse du dernier groupe d’enfants que Thomas accueille, il ne fait aucun doute qu’il aura du pain sur la planche. Mais pour lui, la famille d’accueil et l’adoption ne sont pas seulement quelque chose qu’il fait pour lui-même ; il croit que c’est une vocation. Avec son expérience et sa passion, il y a vraiment de l’espoir pour ces cinq jeunes.

RECOMMANDÉ