Un père tend un piège pour le harceleur de son adolescente, des caméras cachées saisissent tout

Par Louise Bevan
10 août 2019 Mis à jour: 10 août 2019

À l’aide d’un logiciel de contrôle parental, un père diligent de l’Oklahoma a découvert avec stupéfaction qu’un prédateur sexuel présumé en avait après sa fille de 15 ans. Il a prévenu la police. Cependant, craignant le pire, il a monté une arnaque pour attraper le harceleur lui-même.

Dans son propre jardin.

L’application de contrôle parental FamilyTime a été créée pour se prémunir contre ce genre de cauchemar. C’est FamilyTime qui a alerté ce père de Del City, Oklahoma, de l’activité alarmante sur le portable de sa fille de 15 ans.

Selon News On 6, le père a remarqué que sa fille avait téléchargé une application non autorisée et envoyait un message à un homme de 33 ans. L’homme voulait la rencontrer.

Le père, qui souhaite garder l’anonymat, a soumis un rapport à la police et partagé les messages explicites qu’il avait découverts, rapporte CBS This Morning, mais sans résultat immédiat ; la police ne pouvait agir que lorsque le prédateur sexuel présumé se montrait effectivement.

Le père inquiet, ne voulant pas attendre, a pris les choses en main. Les messages Facebook et les photos indécentes qui avaient été envoyés à sa fille suggéraient que le harceleur avait l’intention de se rendre sur place dans les heures qui suivaient ; le père a élaboré un plan. Avec l’aide de sa femme et de ses cousins, il a tendu un piège astucieux dans sa propre cour arrière.

Illustration – Unsplash | Daria Nepriakhina

Selon KSWO, la famille s’est fait passer pour l’adolescente et a invité l’homme de 33 ans à venir dans une tente installée dans leur cour arrière. La tente était sous le regard d’une caméra cachée. À l’intérieur de la tente, une femme adulte a pris la place de l’adolescente de 15 ans que le pervers ignorant s’attendait à voir.

Vers 00 h 30, Jeremy Dewayne Gibson est arrivé. Se faufilant vers la tente, il n’avait aucune idée de ce qui l’attendait. Tandis que sa main agrippait la fermeture éclair de la tente, la famille, prête et en attente, l’a plaqué au sol.

Illustration – Shutterstock | Lost_in_the_Midwest

« Juste avant qu’il n’entre dans la tente, le père et trois membres de la famille le plaquent et lui attachent les mains et les pieds », a déclaré le major Jody Suit, de la police de Del City à KSWO. « [Ils] le maintiennent jusqu’à l’arrivée de la police. »

Ils n’ont laissé aucune marque sur le corps de Jeremy Dewayne Gibson ; le major Suit a qualifié l’opération de « presque professionnelle ».

« Avez-vous eu peur que quelqu’un soit blessé dans tout ça ? », demanda au père le journaliste de CBS David Begnaud, après que Jeremy Dewayne Gibson eut été livré à la police. « La pensée m’a traversé l’esprit », admet le père protecteur, « mais la situation l’emportait sur ces pensées. »

« Je lui ai dit qu’il s’était trompé de jardin, poursuit le père, et qu’il s’est trompé de petite fille ! »

Il soupçonnait également, avec conviction, que Jeremy Dewayne Gibson savait très bien que sa fille n’avait que 15 ans. Quant à savoir si le père croyait que son adolescente savait dans quoi elle s’embarquait, il a répondu : « Je ne pense pas qu’elle le savait ; je pense qu’elle le sait maintenant. »

Le major Suit a tenu à rappeler aux citoyens que le service de police « n’encourage jamais les gens à faire leur propre loi. C’est pour cela que nous sommes payés pour prendre des risques », a-t-il ajouté. La police, ayant assumé le contrôle légal du délit de Jeremy Dewayne Gibson, l’a accusé d’un chef d’accusation d’ « utilisation de la technologie pour établir des communications sexuelles avec un mineur ».

Illustration – Shutterstock | pixelheadphoto digitalskillet

Une application de contrôle parental et la vivacité d’esprit d’un père très diligent ont pu sauver une jeune fille d’une expérience très traumatisante. Partagez cette histoire et protégez-vous les uns les autres.

RECOMMANDÉ