Perpignan : la police coupe les branchements illégaux tirés sur le réseau d’électricité par les gens du voyage

Par Séraphin Parmentier
27 juillet 2020
Mis à jour: 27 juillet 2020

Mandatées par la mairie qui a déposé plainte pour « vol d’énergie », les forces de l’ordre perpignanaises sont intervenues sur le parking du parc des expositions, occupé illégalement depuis une quinzaine de jours par une centaine de caravanes.

Début juillet, plusieurs caravanes se sont installées illégalement sur le parking-relais du parc des expositions de Perpignan (Pyrénées-Orientales) après avoir été délogées de la commune de Cabestany, située à quelques kilomètres à l’est de la Belle catalane.

Le 9 juillet, les forces de l’ordre perpignanaises étaient intervenues une première fois afin de couper les branchements de fortune tirés sur les réseaux d’eau et d’électricité du voisinage.

Le 24 juillet, dans le cadre d’une plainte de la mairie pour « vol d’énergie », la police s’est de nouveau rendue sur les lieux pour retirer les branchements illégaux mis en place sur le parking du parc des expositions. Une opération « coup de poing » menée en compagnie de techniciens d’Enedis.

« Attention, ce ne sont pas à proprement parler des gens du voyage mais plutôt des sédentaires. Nous leur avons bien proposé un site équipé au Barcarès, mais ils préfèrent occuper illégalement ce parking depuis plus de 15 jours avec une centaine de caravanes. Et les nuisances sont nombreuses », souligne Bernard Reyes, maire (RN) du quartier Nord de Perpignan et adjoint de Louis Aliot, dans les colonnes de L’Indépendant.

Début juillet, les occupants du parking expliquaient qu’ils refusaient de s’installer sur l’aire d’accueil du Barcarès que leur proposait la mairie. « On refuse d’y aller, c’est la gadoue et c’est trop dangereux pour nos enfants, ça grouille de serpents », affirmaient-ils.

Selon M. Reyes, une procédure d’expulsion aurait été lancée par la municipalité afin de déloger les occupants illégaux du parking. En attendant que l’expulsion soit effective, la mairie a décidé de couper les branchements sauvages effectués sur le réseau d’électricité et de retirer les câbles installés par les propriétaires des caravanes « pour éviter les accidents ».

« Nous, ce qu’on demande, ce sont des compteurs et des branchements légaux. On est prêt à payer. Nous avons parmi nous des anciens, des enfants et des femmes qui souffrent de la chaleur. Il nous faut du courant. Nous sommes français, mais on ne nous considère pas », indiquent les occupants du parking.

 

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ