Perpignan : trois mineurs isolés placés sous contrôle judiciaire, l’un d’eux avait menacé une éducatrice avec un cutter

Par Emmanuelle Bourdy
16 octobre 2020
Mis à jour: 16 octobre 2020

Trois adolescents mineurs ont été interpellés par le commissariat de Perpignan pour « menaces avec arme sur des personnels chargés d’une mission de service public » et « violences en réunion », rapporte L’Indépendant. L’un d’eux avait menacé une éducatrice avec une arme blanche. Ce mardi 13 octobre, ils ont été déférés devant le magistrat de permanence du tribunal pour enfants.

Au cours d’une opération menée en urgence par des policiers de la Section d’intervention du commissariat de police de Perpignan, trois jeunes mineurs ont été interpellés pour violences avec arme blanche, ce lundi 12 octobre, aux environs de 11 heures. Les policiers s’étaient rendus rue Paul-Roca, à l’Institut départemental de l’enfance et de l’adolescence (IDEA), qui est un site d’hébergement de mineurs non accompagnés.

Ils dégradent les lieux, mais ne veulent pas partir !

Une éducatrice, mise au courant qu’une rixe avait éclaté au sein de l’institut, s’est rendue dans les chambres avec sa responsable. Toutes deux auraient alors constaté que celles-ci avaient été mises en désordre et qu’elles avaient même subi des dégradations.

Les deux femmes auraient ensuite sollicité l’aide d’un agent de sécurité, pour demander aux jeunes à l’origine des dégâts de quitter les lieux en emportant leurs affaires. Les jeunes auraient contesté, rétorquant qu’ils étaient dans leurs droits de rester dans ce foyer.

Deux des jeunes étaient déjà connus des services de police

Finalement, les jeunes auraient quitté l’endroit, non sans heurts. Ce faisant, ils auraient bousculé et insulté les éducateurs, dégradant également au passage deux véhicules appartenant à l’institut. C’est en refermant la porte du logement que l’éducatrice aurait été menacée par l’un des jeunes. En possession d’un cutter, le garçon aurait pointé, lame sortie, l’arme blanche dans sa direction, précise L’Indépendant.

Lorsque les policiers ont interpellé les trois jeunes, âgés de 14, 15 et 16 ans, ils les ont placés en garde à vue. Deux d’entre eux étaient déjà connus des services de police, ils ont nié les faits de violence. Pourtant, celui qui avait menacé l’éducatrice avec le cutter a malgré tout reconnu avoir voulu l’intimider. L’objet a d’ailleurs été retrouvé, le garçon l’avait caché dans son caleçon. Il avait également dissimulé deux téléphones portables, précédemment dérobés à des jeunes résidents de l’institut.

Tous trois ont été inculpés mardi 13 octobre devant le magistrat de permanence du tribunal pour enfants. Ils ont ensuite été placés sous contrôle judiciaire.

FOCUS SUR LA CHINE – Xi Jinping visite ses troupes et les prépare au combat

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ