États-Unis: une petite fille de 5 ans battue à mort par sa marraine

Par Michal Bleibtreu Neeman
5 juillet 2020
Mis à jour: 5 juillet 2020

Une fillette de 5 ans aurait été battue à mort par sa marraine alors qu’elle lui rendait visite pendant une semaine au Texas, dans le sud des États-Unis.

C’est une nouvelle qui secoue les États-Unis ces derniers jours. Une fillette originaire de Louisiane est arrivée chez sa marraine le lendemain de la fête des pères. Cinq jours plus tard, le 26 juin, la petite Daviana Landry était morte, selon WWLTV.

La famille raconte que la marraine et la filleule s’aimaient mutuellement. « Elle a gardé mon bébé plus d’une fois, et je n’aurais jamais, jamais soupçonné quoi que ce soit de ce genre, parce qu’elle aimait mon bébé », a réagi la maman éplorée, Alice Landry. La petite, de son côté, avait surnommé avec tendresse sa tante « Nana ».

Le 26 juin, la police de la ville d’Orange est arrivée en urgence au domicile de Brenika Lott, après avoir été alertée. À son arrivée, la police a trouvé la femme de 32 ans en train pratiquer un massage cardiaque à sa filleule, essayant de la réanimer.

La petite fille avait des ecchymoses sur les bras, la poitrine et le visage, et ses yeux « semblaient enflés ». Une première autopsie a révélé que la petite fille, en plus des ecchymoses, souffrait d’un « traumatisme craniocérébral, notamment des fractures du crâne, une hémorragie sous-durale et des contusions du tronc cérébral ».

Interrogée par les forces de l’ordre, la jeune femme a d’abord raconté qu’elle a découvert Daviana inconsciente et froide en se réveillant. Elle a évoqué des piqûres de moustiques comme cause de nombreuses ecchymoses sur le corps de la petite fille. Pour expliquer la blessure à la tête de sa filleule, elle a affirmé qu’elle s’est cognée à la tête en tombant.

Interrogé également par la police, son fils âgé de 11 ans a tenu un tout autre discours. Le petit garçon lui a affirmé qu’il avait entendu et vu de ses propres yeux sa mère étouffer et battre Daviana Landry.

Accusée du meurtre capital de sa filleule, Brenika Lott a été emprisonnée. Pour le moment, on ne sait pas si elle a plaidé coupable du crime dont elle est accusée.

Le saviez-vous  ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ