Une petite fille perd la vie en sauvant un bébé – 17 ans plus tard, il la remercie lors de sa remise de diplôme

Par Romina Garcia
3 octobre 2019
Mis à jour: 3 octobre 2019

Un lycéen est bien conscient qu’il doit sa vie à un adorable ange gardien de 9 ans qui a donné sa propre vie pour qu’il ait la possibilité d’obtenir un jour son diplôme.

Michael Becerril avait à peine 10 mois lorsqu’une fusillade a éclaté au milieu de son jardin à Las Vegas, aux États-Unis. Son destin aurait été différent sans la petite Jenny Estrada, qui s’est sacrifiée pour le sauver.

Dix-sept années se sont écoulées depuis ce jour, et maintenant Michael affirme qu’il apprécie chaque jour de sa vie en pensant à Jenny et en la remerciant pour son acte héroïque.

Sans aucun doute, le 7 septembre 2002 a été le jour le plus triste de leur vie pour les deux familles amies.

Les enfants jouaient dans le jardin et Michael, alors âgé de 10 mois, était dans son trotteur sous un arbre.

La mère de Michael, Celia, a déclaré à la chaîne de télévision Primer Impacto que Jenny aurait survécu si elle n’avait pas sauvé son fils. Quand la fusillade a éclaté, tous les garçons ont couru, mais la fille a vu Michael dans le trotteur et elle est retournée le chercher.

Comme le bébé ne pouvait pas encore marcher, elle l’a porté et l’a protégé de son corps pour l’emmener dans l’appartement. Celia n’explique pas comment Jenny a réussi à faire tous ces efforts, puisqu’elle était criblée de balles, a rapporté La República.

« Sans y penser, elle a couru et l’a porté, c’est là qu’elle l’a touchée par les balles, mais elle l’a ramené dans l’appartement et l’a protégé », se souvient la mère de Michael, en larmes.

L’autre fille de Nahomy, Heidi, a également été blessée, mais elle a survécu. Jenny est morte sur le coup.

« Je ne sais pas comment remercier Nahomy, il n’y a rien qu’on puisse faire pour compenser la perte d’un enfant », ajoute Celia.

Lors de sa remise de diplôme en juillet dernier, Michael lui a dédié son accomplissement. Il porte toujours dans son portefeuille une photo de la fillette qu’il considère comme son ange gardien.

Aujourd’hui, l’adolescent veut se joindre à l’infanterie de la Marine, avec l’intention d’aider ceux qui en ont le plus besoin. Selon le jeune homme lui-même, c’est ainsi qu’il entend honorer Jenny…

« Je le dis tous les jours, c’est grâce à elle que je suis en vie ici », s’exclame Michael, selon Clarín.

Lors de sa remise de diplôme, Michael a porté la photo encadrée de la petite fille en sa mémoire, et il l’a montrée à tous ses camarades de classe. Il a également dédié quelques mots sincères à la fillette qui lui a sauvé la vie en septembre 2002 dans une humble maison de Las Vegas.

« Eh bien, je voulais dire merci, merci beaucoup… », a-t-il déclaré tout en pleurant, en se souvenant de la fillette. « Et je sais que ce ne sont que des mots. »

Le jeune homme, sa famille et la mère de Jenny Estrada considèrent que cette fille est devenue l’ange gardien de Michael, rapporte Tele Mundo 52.

« Ce qu’il a  fait touche vraiment mon cœur parce que j’ai l’impression que ma fille vit encore en lui », reconnaît la mère de l’enfant décédée, Nahomy Estrada, de l’État de l’Utah.

Nahomy Estrada n’avait jamais revu le jeune homme depuis ce jour où sa fille a sauvé la vie du bébé en perdant la sienne.

« J’aimerais beaucoup le regarder, l’embrasser parce que je sais que ça valait la peine que ma fille donne sa vie pour lui », a-t-elle expliqué au même média.

« J’aimerais juste lui faire un câlin », souligne Michael. « Merci. »

Cette douce petite fille qui est restée dans le cœur de Michael sera pour toujours l’ange gardien qui l’accompagnera dans sa vie.

Grâce aux arrangements de la chaîne de télévision Primer Impacto, les deux familles ont été réunies dans un moment très émouvant. Regardez la vidéo ci-dessous :

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ