Des phénomènes animaux inhabituels en Chine sont-ils liés au coronavirus de Wuhan?

Par Olivia Li
31 janvier 2020 Mis à jour: 31 janvier 2020

Les utilisateurs de médias sociaux chinois dans tout le pays ont rapporté des observations inhabituelles de denses troupeaux de corbeaux et d’une masse de moustiques géants hivernant, et veulent savoir pourquoi de telles choses se produisent. Plusieurs internautes ont proposé des réponses basées sur les connaissances de la Chine ancienne.

La plupart des vidéos montrant des volées de corbeaux proviennent de Yichang, Jingzhou et Hanchuan, villes de la province de Hubei, épicentre du coronavirus de Wuhan. Toutes ont été filmées et mises en ligne le 28 janvier.

Dans la vidéo de la ville de Hanchuan, un grand rassemblement dense de corbeaux a été filmé en train de voler et de croasser bruyamment. Un observateur a déclaré : « Cette situation ne s’était jamais produite auparavant. »

Dans une vidéo similaire de la ville de Yichang, un homme s’est exclamé : « Oh mon Dieu, on dit que les scènes anormales prédisent que quelque chose d’inhabituel est sur le point de se produire. »

Après que ces vidéos ont été visionnées sur Internet, des internautes d’autres villes, dont Jiaozuo et Puyang, dans la province de Hunan, et les villes de Pékin et Tianjin, ont écrit qu’ils avaient observé des phénomènes similaires récemment.

Un internaute de Pékin a écrit : « J’ai vu un groupe de corbeaux encore plus important dans le quartier Haidian de Pékin le mois dernier. Il y avait au moins 1 000 corbeaux. »

Une personne de la communauté en ligne a fourni une réponse possible : « Le corbeau est un mangeur de charogne. Les personnes âgées disent que les corbeaux semblent anticiper la mort parce qu’ils peuvent la sentir avant même qu’une personne ne soit mort. En d’autres termes, ils peuvent sentir l’odeur d’une personne mourante ; mais nous, les humains, nous ne le pouvons pas. Ils vont alors tourner autour de cette personne en attendant qu’elle meure. C’est pourquoi, dans la culture chinoise, les corbeaux sont considérés comme de mauvaise augure et sont toujours liés à la mort. »

Moustiques géants hivernants

Un habitant de Pékin a remarqué un grand nombre de moustiques surdimensionnés regroupés sous une bretelle d’autoroute dans le quartier Haidian de la ville le 25 janvier.

« Cela n’a jamais été vu auparavant. C’est vraiment très anormal. Une équipe de recherche dans le domaine concerné peut-elle venir examiner ceci ? », a-t-il demandé.

Plusieurs autres habitants de Pékin ont fait remarquer que la ville est très froide en hiver et que les moustiques ne sont généralement pas visibles parce qu’ils se cachent dans des endroits discrets. Les moustiques adultes, comme ceux de la vidéo, n’émergent généralement pas avant avril.

Certains ont fait remarquer que la sagesse ancienne nous dit que lorsqu’il y a un grand nombre de moustiques hivernants ou lorsqu’ils émergent au début du printemps, ils provoqueront probablement une épidémie de maladies contagieuses.

Un expert prédit 1 à 2 millions de décès

Selon un récent rapport de recherche du professeur Gabriel Matthew Leung, expert en santé publique de Hong Kong, avant le confinement de Wuhan – d’où est originaire le coronavirus mortel et hautement contagieux – il y avait environ 25 000 cas de personnes présentant des symptômes dans la ville, et probablement 15 000 cas pendant la période d’incubation du virus. Cela signifie que le nombre total de personnes infectées pourrait être d’environ 40 000. Sur la base du schéma de propagation, on estime que le nombre actuel de personnes infectées dans le monde se situe entre 25 000 et 38 000.

Le professeur Leung est le doyen de la faculté de médecine de l’université de Hong Kong. Il est également un médecin reconnu et une autorité de santé publique.

Le rapport du professeur Leung souligne que sans la mise en place de mesures d’intervention fortes, le nombre de personnes infectées doublera tous les 6,2 jours, sur la base d’une estimation prudente actuelle de 22 000 personnes infectées dans le monde.

Le professeur Leung estime que le nombre de patients nouvellement infectés atteindra le maximum – environ 200 000 par jour – en avril. Dans plusieurs autres villes, dont Chongqing, Guangzhou et Shenzhen, le nombre atteindra son maximum en mai. Dans les mois qui suivront, le nombre total de personnes infectées dans le pays pourrait atteindre 18 millions, et le nombre total de décès serait de 1 à 2 millions.

RECOMMANDÉ