Philippines : un coq sectionne l’artère fémorale d’un policier et le tue

Par Léonard Plantain
29 octobre 2020
Mis à jour: 29 octobre 2020

Lors d’un combat illégal de coqs aux Philippines, un policier intervenant pour mettre fin à cette pratique a été mortellement touché à l’artère fémorale et est décédé à son arrivée à l’hôpital.

C’est une information surprenante : « C’est la première fois en 25 ans de carrière que je perds un homme à cause de l’éperon d’un coq », a déclaré le colonel Arnel Apud, chef de police provinciale aux Philippines. L’incident est survenu lors d’un combat de coqs, lorsqu’un policier philippin – le lieutenant Christian Bolok – est intervenu pour mettre un terme au combat et a été mortellement touché à la cuisse gauche.

En effet, son artère fémorale a été tranchée par une gaffe, un ergot artificiel attaché à l’un des coqs. Il s’agit d’un objet constitué d’une lame en acier, qui est régulièrement utilisé dans ce type de combat pour le rendre plus spectaculaire, relate CNews. Malheureusement, le policier a succombé à ses blessures à son arrivée à l’hôpital.

Selon les informations locales, les combats de coqs sont autorisés aux Philippines le dimanche, les jours fériés ou encore lors des fêtes locales. Cependant, ils ont été interdits depuis la propagation du coronavirus.

« Nous sommes en deuil, avec toute notre police provinciale, pour la perte d’un agent aussi dévoué et désintéressé », a déclaré le gouverneur Edwin Ongchuan, selon Head Topics. Au final, trois personnes ont été interpellées et sept coqs ont été confisqués. D’après les forces de l’ordre, trois suspects sont également toujours en fuite.

FOCUS SUR LA CHINE – Sept tremblements de terre en 5 jours



Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ