Une photo rare montre une otarie piégée dans la bouche d’une baleine à bosse

Par CNN
1 août 2019
Mis à jour: 1 août 2019

Cette otarie s’est retrouvée au mauvais endroit au mauvais moment.

Depuis près d’une décennie, Chase Dekker photographie des animaux sauvages, mais c’est la première fois qu’il capture une telle photo. La semaine dernière, alors qu’il faisait une excursion d’observation des baleines à Monterey Bay, en Californie, il a remarqué une otarie collée sur le nez d’un rorqual à bosse.

Il a immédiatement commencé à photographier.

« Je n’ai même pas regardé mon appareil photo », dit Chase. « J’ai sauté et j’ai crié à tout le monde à bord. »

Les résultats ont été incroyables, car Chase a réussi à capturer le moment où l’otarie est tombée dans la bouche de la baleine.

Ne vous inquiétez pas, cette otarie a par la suite réussi à prendre la fuite dans les eaux libres – bien qu’un peu secouée !

Les baleines à bosse sont des animaux filtreurs qui n’ont aucun intérêt à consommer des otaries. En fait, l’œsophage de cette baleine a à peu près la taille d’un pamplemousse ou d’un petit melon, rendant impossible l’ingestion d’une telle créature.

Une baleine à bosse saute à la surface de l’océan Pacifique dans le parc naturel Uramba Bahia Malaga en Colombie, le 16 juillet 2013. (Luis Robayo/AFP/Getty Images)

Pour se nourrir, ces rorquals à bosse ouvrent grand la bouche et absorbent de grandes quantités d’eau. Ils filtrent les minuscules créatures marines comme le plancton et le krill, repoussant ainsi l’eau. Une baleine à bosse peut contenir dans sa bouche jusqu’à 19 000 litres (4 200 gallons impériaux) d’eau, selon le Maui Ocean Center.

Comme les deux mammifères se nourrissent souvent ensemble, il arrive de temps à autre qu’une baleine attrape accidentellement une otarie, mais jusqu’à présent, il semble que personne n’ait réussi à capturer ce moment.

La frénésie alimentaire marine que Chase a photographiée n’était composée que de trois baleines et d’environ 200 otaries. Selon ce dernier, il s’agissait d’un groupe relativement petit, certains groupes allant jusqu’à 100 baleines et 3 000 otaries !

Originaire de Monterey Bay, Chase travaille souvent comme biologiste marin et photographe pour le Sanctuary Cruises, une entreprise organisant des excursions d’observation des baleines à Moss Landing, en Californie. Il prévoit aller prochainement aux Tonga pour photographier d’autres baleines à bosse, mais il ne s’attend pas à revoir un spectacle comme celui-ci.

RECOMMANDÉ