Une photo ultra-rare montre un colibri qui s’empare du bec d’un autre oiseau, se battant pour la nourriture

Par Michael Wing
12 septembre 2021
Mis à jour: 12 septembre 2021

Les colibris évoquent généralement les bains d’eau paisible, les gracieux battements d’ailes et les longs becs s’abreuvant aux fleurs gorgées de nectar.

Cependant, il y a un autre aspect de la personnalité de cet oiseau à l’apparence sereine qui défie les attentes.

Le photographe Terry Williams, basé en Californie, sait que les colibris peuvent être « très territoriaux » et il a récemment pris d’extraordinaires clichés de ces oiseaux se battant en duel.

Ces dernières années, Terry Williams a photographié ces magnifiques oiseaux qui viennent visiter les mangeoires de son jardin. Chaque jour, une vingtaine de colibris s’y pressent pour mouiller leur bec.

Mais parfois, dit cet immunologiste à la retraite, la foule s’agite.

Terry Williams remarque une bagarre dans sa mangeoire pour colibris. (Avec l’aimable autorisation de Terry Williams)
La situation commence à devenir chahuteuse. (Avec l’aimable autorisation de Terry Williams)

« Certains des colibris, en particulier les mâles, deviennent ce que beaucoup de gens appellent une ‘brute’, [ils peuvent être] très agressifs », a déclaré Terry Williams à Epoch Times. « Cela fait partie de leur nature.

« De temps en temps, un tyran vient et essaie de prendre le contrôle d’une mangeoire ou d’un groupe de mangeoires.

« Et ce tyran est si agressif qu’il attaque tous les autres colibris qui sont à proximité ou qui s’approchent. »

Un jour de la fin du mois d’août, M. Williams a été témoin d’une bagarre impliquant un « vrai tyran » qui a commencé à « s’en prendre à tous ceux qui s’approchaient de la mangeoire ».

Brutal ou pas, M. Williams y a vu l’occasion parfaite de prendre des photos.

La mêlée qui s’est déroulée fin août à la mangeoire de Terry Williams. (Avec l’aimable autorisation de Terry Williams)
(Avec l’aimable autorisation de Terry Williams)
Un gros plan du « méchant ». (Avec l’aimable autorisation de Terry Williams)

Il a sorti son trépied et son Sony RX10 Mk IV pour photographier le duel d’oiseaux, dont les ailes battent à la vitesse vertigineuse de 60 battements par seconde, un spectacle qu’il capture avec une vitesse d’obturation de 1/2500de seconde.

M. Williams a commencé à prendre des photos, mais il n’a réalisé que plus tard l’incroyable scène qu’il avait capturée.

« J’ai pris de nombreuses photos de ce colibri qui attaquait les autres oiseaux, puis j’ai fait la post-production et, lorsque j’ai voulu éditer les photos, je suis tombé sur celle-ci et j’ai failli tomber à la renverse », a-t-il déclaré.

Au milieu de la mêlée, il a réussi à prendre en photo le « gros dur », un colibri d’Allen rouge, qui saisissait dans ses serres le bec d’un colibri d’Anna vert.

Le cliché « un sur un million » de Terry Williams d’un colibri saisissant le bec d’un autre. (Avec l’aimable autorisation de Terry Williams)

Terry Williams a publié cette photo phénoménale sur plusieurs groupes Facebook voués à la faune, aux oiseaux et aux colibris, et elle a suscité une réaction « extraordinaire », avec des milliers de réactions de la part d’amoureux des animaux.

Lors de prises de vue antérieures, M. Williams a également été témoin de luttes entre colibris s’affrontant à coups de bec.

« J’ai pris un cliché assez récent d’un colibri en train de s’attaquer à un autre, qui lui-même s’attaque à un autre, tout cela en même temps », a déclaré M. Williams. « Je n’ai jamais vu une telle photo auparavant. »

Une photo saisissante montre un colibri s’en prenant à un autre, qui lui-même s’en prend à un autre, tout cela en même temps. (Avec l’aimable autorisation de Terry Williams)

Quant à la récente rencontre de Terry avec le « vrai tyran », ce dernier a filmé la mêlée, mais a déclaré qu’il est presque impossible de voir la joute entre les oiseaux en regardant la vidéo.

« Vous ne seriez pas vraiment en mesure de la voir avec vos yeux parce que cela se passe en moins d’une fraction de seconde », a-t-il déclaré.

« C’est une chance sur un million. »

Plus de photographies de colibris par Terry Williams :

La « brute » qui cause des problèmes à la mangeoire de Terry Williams. (Avec l’aimable autorisation de Terry Williams)
(Avec l’aimable autorisation de Terry Williams)
(Avec l’aimable autorisation de Terry Williams)
(Avec l’aimable autorisation de Terry Williams)
(Avec l’aimable autorisation de Terry Williams)
(Avec l’aimable autorisation de Terry Williams)
(Avec l’aimable autorisation de Terry Williams)
(Avec l’aimable autorisation de Terry Williams)
(Avec l’aimable autorisation de Terry Williams)
(Avec l’aimable autorisation de Terry Williams)
(Avec l’aimable autorisation de Terry Williams)
(Avec l’aimable autorisation de Terry Williams)
(Avec l’aimable autorisation de Terry Williams)
(Avec l’aimable autorisation de Terry Williams)
(Avec l’aimable autorisation de Terry Williams)
(Avec l’aimable autorisation de Terry Williams)
(Avec l’aimable autorisation de Terry Williams)
(Avec l’aimable autorisation de Terry Williams)
(Avec l’aimable autorisation de Terry Williams)
(Avec l’aimable autorisation de Terry Williams)
(Avec l’aimable autorisation de Terry Williams)
(Avec l’aimable autorisation de Terry Williams)
Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ