Un photographe sous-marin prend des photos fantastiques d’un char d’assaut englouti il y a longtemps sous la mer Rouge

Par Robert Jay Watson
26 mai 2020
Mis à jour: 26 mai 2020

Pour les plongeurs qui visitent les eaux cristallines de la mer Rouge près d’Aqaba, en Jordanie, la plongée vers « The Tank » est un véritable rite de passage, et il a été magistralement saisi par le photographe de plongée professionnel suédois Alex Dawson.

Le véhicule anti-aérien M42 « Duster » de fabrication américaine a été utilisé par l’armée jordanienne dans les années 1960. Il a ensuite été coulé par la Jordan Royal Ecological Diving Society en 1999 pour servir d’attraction aux plongeurs en apnée et avec bouteilles.

(Caters News)

Alex Dawson n’a pas seulement réalisé une vue imprenable du char d’assaut original, il a également eu droit à un aperçu du Musée militaire sous-marin de Jordanie, le premier du genre au monde. Des hélicoptères, des véhicules blindés de transport de troupes et des véhicules médicaux ont tous été coulés stratégiquement et offrent maintenant à la fois un habitat pour la vie marine et des images incroyables pour les plongeurs.

Le « Tank » a l’incroyable particularité d’être situé à proximité de la plage sud d’Aqaba, à quelque 20 mètres du rivage et à seulement 6 mètres de profondeur. L’accès relativement facile, avec en plus un avion de transport Hercules C-130 submergé à proximité, a permis au tank de devenir une sorte de référence en matière de plongée.

(Caters News)

Alex Dawson explique : « J’ai pris une photo similaire il y a 16 ans lors de ma première mission de voyage de presse, mais c’était pendant la journée, donc mon plan était de le faire la nuit et de révéler aussi les lumières sous-marines. »

Après avoir soigneusement planifié l’image en Suède avant de s’envoler pour la Jordanie, Alex Dawson a créé un magnifique tableau obsédant du tank incrusté de bernacles. « Moi et mon copain de plongée Fredrik avons demandé au reste du bateau si nous pouvions commencer cinq minutes plus tôt avant que le reste des plongeurs ne descendent à l’épave », a déclaré Alex. Cela a permis à Alex de créer un plan parfait.

(Caters News)

Dans un cliché, le photographe de plongée a réussi à faire ressortir une ambiance incroyablement inquiétante en mettant en valeur les deux canons du char, parfaitement éclairés par plusieurs lumières. « J’ai placé les lumières derrière le tank et j’ai attaché à mon flotteur des lumières supplémentaires pour qu’il donne une ombre parfaite sur le fond des deux canons », explique Alex.

Il n’a fallu que cinq minutes à Alex et son partenaire de plongée Frederik pour prendre le cliché comme ils le voulaient. Le tank est si parfaitement éclairé et intact qu’il semble presque sur le point de se réanimer pour ramper et sortir du fond de la mer.

(Caters News)

La photo du char n’était qu’une des nombreuses photographies d’anciens véhicules militaires faisant partie du musée sous-marin d’Aqaba, qu’Alex a réussi à réaliser. Il a utilisé un concept de rétro-éclairage similaire en photographiant « un des deux hélicoptères d’attaque Bell AH-1 Cobra qui se tient à une profondeur de 25 m », comme il l’a écrit sur Instagram. Alex a également pris une photo incroyable de l’exposition de chars du musée, qui compte plusieurs véhicules en formation de combat.

Comme le rapporte l‘Association professionnelle des instructeurs de plongée, le musée comprend « 8 objets [qui] ont été placés à 15-20 mètres et les 11 autres se trouvent à 20-28 mètres ». Ils ajoutent que « vous pouvez faire de la plongée avec tuba, faire un tour dans un bateau à fond de verre ou faire de la plongée sous-marine », comme l’a fait Alex.

Pour ceux qui font le voyage jusqu’au musée sous-marin d’Aqaba, comme le révèlent les superbes photos d’Alex Dawson, cela vaut la peine d’apporter son appareil photo sous-marin.

(Caters News)

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques, car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ