Des photos d’une femme révèlent l’histoire de sa dépendance à la méthamphétamine et de son rétablissement

Par Jenni Julander
21 décembre 2020
Mis à jour: 22 décembre 2020

À la suite de son arrestation l’année dernière, les photos d’identité d’une femme ont été mises en ligne, révélant son horrible descente dans l’addiction à la méthamphétamine et sa guérison ultérieure. Ces images sont devenues virales en ligne et ont été surnommées « la progression des effets de la méthamphétamine ».

Aujourd’hui, après 16 mois de sobriété, la femme derrière ces photos s’ouvre sur les événements qui ont conduit à son déclin.

La femme photographiée est Misty Loman, 41 ans, de Bowling Green au Kentucky, États-Unis, qui a fait de nombreux allers et retours dans le système judiciaire. Bien que les photos dépeignent une image poignante, Misty affirme qu’elles ne dévoilent pas toute l’histoire.

Epoch Times Photo
(Photo: domaine public)

« Je suis entrée et sortie de prison probablement 15 fois », a-t-elle déclaré au réseau de télévision ABC.

Lors d’une de ses incarcérations, Misty a tragiquement perdu un enfant mort-né. Elle a dit que cette expérience l’avait brisée.

Dans une interview avec la station de télévision WBKO, elle a expliqué qu’elle a été libérée de prison pour deux semaines afin d’enterrer son fils, après quoi elle a souffert pendant deux autres années d’incarcération et de deuil.

« Cela a déclenché mon diagnostic », a-t-elle dit, expliquant qu’elle avait développé un type de lupus qui « a commencé à attaquer [la] peau sur [son] visage, [ses] bras et [son] cuir chevelu ».

« J’avais tellement peur de ne pas m’en sortir, de mourir là-bas. »

Cependant, la tragédie n’en avait pas fini avec elle. Peu de temps après, Misty a perdu des jumeaux, dont un mort durant la grossesse et un autre qui est arrivé à terme, mais qui est décédé à 28 jours.

Epoch Times Photo
(Photo : domaine public)

« Ce n’était pas lié à la drogue », a souligné Misty. « [Cela] était dû à ma maladie. »

Misty était traumatisée et rongée par le chagrin, et sa consommation de drogue est devenue incontrôlable.

« J’étais brisée, esprit, corps et âme. Ne voyant aucune issue, je ne voulais pas reprendre le dessus. J’ai tout perdu. J’étais sans-abri, j’ai perdu mes enfants, j’ai littéralement perdu l’esprit, et je ne pensais pas que je pourrais un jour reprendre ma vie en main. »

Comme si le chagrin ne suffisait pas, Misty luttait simultanément contre le lupus, la panniculite et la sclérodermie.

Elle a perdu la volonté de vivre.

« J’allais me défoncer jusqu’à ce que je meure », disait-elle. « Les médecins ne me laissait pas beaucoup de temps à vivre. »

Misty a dit qu’elle savait qu’il existait des programmes de réhabilitation, mais pendant longtemps, elle n’a pas cherché d’aide.

Elle a ajouté : « Je n’ai jamais voulu déposer de demande. Je n’arrivais pas à me ressaisir, j’étais si perturbée. »

Epoch Times Photo
(Photo : domaine public)

Cependant, elle a dit que sa plus grande peur était de mourir et de laisser ses deux fils vivants derrière elle. Elle a dit que ses garçons, Corey, maintenant âgé de 23 ans, et Jacob, qui a maintenant 16 ans, l’ont suppliée de demander de l’aide.

Grâce à la prière et au support d’un groupe de soutien, Sisters in Sobriety, ainsi que de la communauté locale, Misty a pu entamer le processus vers le rétablissement.

Une femme aimable, Tonia McCurty, a même créé une page de soutien pour Misty sur Facebook, qu’elle a appelée Prayer Warriors for Misty Loman (les guerriers de prière pour Misty Loman). Cette page a reçu un soutien étonnant, avec plus de 7 000 membres qui prient pour elle et la soutiennent.

Treasa Dunning, la sœur de Misty, a également créé un GoFundMe pour aider à collecter de l’argent pour la chimiothérapie, les perruques, les prothèses dentaires et autres dépenses nécessaires, afin qu’elle puisse retrouver une base plus stable.

Epoch Times Photo
(Avec l’aimable autorisation de Misty Loman)

En raison de l’afflux de soutien, Misty dit que sa vie est complètement différente, maintenant.

« Aujourd’hui, je m’aime à nouveau, j’aime le nouveau moi sobre. Mes enfants, ma famille et mes vrais amis sont de retour dans ma vie, et c’est là que se trouve mon cœur », a déclaré Misty, qualifiant son rétablissement de « miracle de Dieu ».

« Certains d’entre nous ne se rétablissent pas », a déclaré Haylea Allen, membre de Sisters in Sobriety. « Certains d’entre nous ne s’en sortent pas, mais si elle peut traverser les choses qu’elle a vécues et être là où elle est aujourd’hui, alors n’importe lequel d’entre nous peut y arriver si nous nous accrochons. »

Aujourd’hui, Misty encourage les gens à la contacter sur Facebook s’ils ont des difficultés à rester sobres. Elle souligne combien la prière l’a aidée et encourage les gens à l’essayer.

Elle ajoute : « Si vous avez des difficultés et que vous ne voyez pas d’issue, et que votre esprit, votre corps et votre âme sont blessés, adressez-vous à Dieu. Les prières fonctionnent vraiment, vraiment. J’en suis la preuve vivante. »

Nouvel Horizon – Crise sanitaire : les lanceurs d’alerte dans la tourmente


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ