Des photos irréelles montrent la « super lune de sang » pendant l’éclipse lunaire totale dans le Pacifique

Par Michael Wing
29 mai 2021
Mis à jour: 30 mai 2021

Tôt mercredi matin, les deux côtés du Pacifique ont assisté à un spectacle céleste extraordinaire d’une rareté notable lorsque la plus grande super lune de 2021 a coïncidé avec une éclipse lunaire totale.

Pour ajouter au spectacle stellaire, une lueur rougeâtre profonde se projetait sur le disque lunaire à la suite d’un effet atmosphérique, un phénomène qui a donné lieu au surnom de super lune de sang.

De l’Australie et de l’est de l’Asie, en passant par le Pacifique, jusqu’à certaines régions de l’ouest des Amériques, les observateurs de la voûte céleste ont assisté à ce spectacle cosmique et ont pris des photos remarquables.

Les meilleurs endroits pour observer ce phénomène se trouvaient en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Papouasie–Nouvelle-Guinée et sur les îles du Pacifique, comme Hawaï, où les observateurs ont pu voir à la fois une éclipse totale et une lune de sang.

On voit une super lune de sang pendant une éclipse à Taipei, à Taïwan, le 26 mai 2021. (Sam Yeh/AFP via Getty Images)
La « super lune de sang » aux Philippines le 26 mai 2021 (Deng45/CC-BY-SA-4.0))
On voit une éclipse lunaire totale de la lune le 26 mai 2021 à Auckland, en Nouvelle-Zélande. (Phil Walter/Getty Images

Une éclipse totale se produit lorsque la Lune passe directement dans l’ombre de la Terre (dans la zone de l’« ombre »), la recouvrant complètement. Mercredi, la lune a pris une teinte rouge rouille alors que la lumière du soleil, filtrée par l’atmosphère terrestre, projetait une lueur chaude sur la surface du satellite – la lueur de chaque lever et coucher de soleil sur Terre contribuant littéralement à cet effet.

Au milieu de la phase d’ombre de trois heures, l’éclipse totale elle-même a duré environ 16 minutes.

En Australie, les baigneurs ont eu la chance de bénéficier d’un ciel dégagé et les photos ont donné lieu à des clichés époustouflants.

Un surfeur surfe sur une vague alors qu’une super lune de sang s’élève au-dessus de l’horizon à Manly Beach, le 26 mai 2021, à Sydney en Australie. (Cameron Spencer/Getty Images)
La lune se lève au-dessus de l’Opéra de Sydney le 26 mai 2021, avant une éclipse lunaire totale. (Saeed Khan/AFP via Getty Images)
L’éclipse lunaire a commencé le 26 mai 2021 à Auckland en Nouvelle-Zélande. (Phil Walter/Getty Images)

Les observateurs d’autres régions du monde n’ont pu assister qu’à la phase d’éclipse partielle, où la Lune traverse l’ombre partielle de la Terre (ou pénombre), qui a duré environ cinq heures et a entraîné une diminution de la luminosité de la Lune qui n’était pas entièrement obscurcie par l’ombre de la Terre.

Pour alimenter le drame, la lune est apparue légèrement plus grosse que d’habitude, car elle se trouvait à son point le plus proche de la Terre (ou périgée) sur son orbite elliptique. Ce phénomène est ce qu’on appelle une « super lune », qui peut paraître 7 % plus grosse qu’une pleine Lune normale, mais l’observateur occasionnel ne le remarquera peut-être même pas.

Pour les habitants des États-Unis, cet événement rare a marqué la première éclipse lunaire totale en deux ans, mais le ciel était partiellement obscurci par des nuages par endroits, limitant la visibilité.

La lune vue au-dessus de Santa Monica en Californie, le 26 mai 2021, pendant l’éclipse totale de la « super lune de sang ». (Frederic J. Brown/AFP via Getty Images)
On voit une pleine lune encadrée par un drapeau américain lors d’une éclipse lunaire totale pour une « super lune de sang », le 26 mai 2021, à Chico en Californie. (Patrick T. Fallon/AFP via Getty Images)

Des observatoires aux États-Unis et en Australie ont fait des diffusions sur le web pendant la super lune de sang (aussi appelée super lune des fleurs d’après la saison de floraison pendant laquelle elle se produit).

Les astronomes pourront observer la prochaine super Lune (appelée super lune aux fraises) le 24 juin 2021, tandis que la prochaine éclipse lunaire partielle aura lieu le 19 novembre 2021. La prochaine éclipse totale (et lune de sang, ensemble) n’aura pas lieu avant le 16 mai 2022. Entre-temps, les observateurs de la lune devront attendre encore 12 ans avant qu’une autre lune de sang et une autre super lune ne coïncident.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ