Des photos virales montrent un éléphant émacié contraint de travailler dans un défilé au Sri Lanka

Par Tom Ozimek
16 août 2019 Mis à jour: 17 août 2019

Des photos virales montrent le moment où on voit un éléphant apparemment émacié travailler dans un défilé pendant un festival sri-lankais.

Tikiiri, qui serait un éléphant de 70 ans, fait partie des 60 éléphants du festival Perahera et a travaillé tous les soirs pendant les dix jours du festival, portant un costume et un masque, selon le Daily Mail.

Après le tollé suscité par les photos, l’éléphant a été retiré du festival, a rapporté l’agence de presse de l’AFP.

« Tikiri se joint au défilé tous les soirs de bonne heure jusqu’à tard dans la nuit pendant 10 soirs consécutifs, au milieu du bruit, des feux d’artifice et de la fumée », a écrit la Save Elephant Foundation dans un message Facebook le 13 août. « Personne ne voit son corps décharné ou son état affaibli à cause de son costume. Personne ne voit les larmes dans ses yeux […] personne ne voit sa difficulté à marcher avec ses pattes menottées pendant qu’elle marche. »

Elle a ajouté : « Pour une cérémonie, tous ont le droit de croire tant que cette croyance ne dérange pas ou ne nuit pas à autrui. Comment pouvons-nous appeler cela une bénédiction, ou quelque chose de saint, si nous faisons souffrir d’autres vies ? »

Le message a été posté à l’occasion de la Journée mondiale de l’éléphant.

Après que le message est devenu viral, des milliers de personnes ont fustigé les organisateurs du festival bouddhiste.

« Je déteste ce que nous continuons à faire à ces belles créatures majestueuses », a écrit une femme.

« C’est plus qu’affreux – j’ai les larmes aux yeux », a ajouté une autre femme dans la section commentaires. « Cette belle éléphante a besoin d’un sanctuaire pour vivre ses derniers jours. Ça me brise le cœur. »

L’AFP a rapporté le 14 août que le propriétaire de Tikiri avait retiré l’éléphant de la parade finale après le torrent de réactions contre cette situation. Pradeep Nilanga Dela, gardien en chef du Temple de la Dent, a confirmé ce fait dans la presse.

« Tikiri est en traitement », a dit Dela à l’AFP. Il a dit que l’éléphant a un « état de santé » que le propriétaire a l’intention de traiter, sans plus de détails.

Et un porte-parole du Temple de la Dent a dit au Metro que les fonctionnaires « se soucient toujours des animaux » pendant les festivals.

Mais Jayantha Jayewardene, l’opérateur du Biodiversity and Elephant Conservation Trust au Sri Lanka, a déclaré à l’AFP qu’il est préoccupé par la santé du pachyderme.

« De toute évidence, l’animal est gravement sous-alimenté. Il est proche de la mort », a-t-il déclaré à l’AFP après avoir vu les photos. « Cela n’aurait jamais dû être permis. »

La Save Elephant Foundation a été fondée par SangdeTaun Lek Chailert, qui a défendu le bien-être des éléphants en Asie, dans la crainte de voir ces animaux menacés d’extinction.

« Notre mission est de sauver l’éléphant d’Asie de l’extinction et de donner aux éléphants domestiques une vie digne d’être vécue en préservant l’habitat et en sensibilisant le public aux pratiques de traitement sans cruauté », dit la fondation, d’après le Daily Mail.

Tom Ozimek, journaliste à Epoch Times, a contribué à cet article.

RECOMMANDÉ