Il place son fils sur un toit pour le protéger des violentes inondations de l’ouragan Dorian, mais après une rafale, il ne l’a plus jamais revu…

Par CNN
7 septembre 2019
Mis à jour: 7 septembre 2019

Adrian Farrington a eu du mal à maintenir son fils de 5 ans dans l’eau alors que l’ouragan Dorian frappait leur maison sur l’île Abaco dans le nord-ouest des Bahamas. Ils s’accrochaient l’un à l’autre, entourés de vagues déferlantes rempli de débris dangereux.

Après une heure de marche difficile avec sa jambe fracturée, Adrian Farrington, 38 ans, a annoncé une triste nouvelle au journal Nassau Guardian. Il avait attrapé son fils et l’avait mis sur un toit pour le protéger des inondations et des dangers qui se cachaient dans l’eau. Il a supplié son fils de ne plus crier, d’arrêter de pleurer et de continuer à respirer, a-t-il dit.

Mais avant qu’il ne puisse grimper pour rejoindre son fils, Adrian Jr, une rafale de l’ouragan a emporté le jeune garçon dans la tempête. C’est la dernière fois qu’il a vu son fils, a-t-il dit.

« Je me souviens constamment qu’il m’attrapait et disait ‘Papa !' », a dit le père en deuil au journal de l’hôpital local de Nassau, là où il se fait traiter pour ses fractures.

Malgré le danger mortel, Adrian a plongé dans l’eau pour sauver son fils

Dès que la rafale de vent a projeté son fils, Adrian s’est lancé à travers les débris et s’est précipité de l’autre côté du toit, où son fils avait disparu dans les eaux troubles. Il a plongé sous l’eau encore et encore, avec ses mains écartant les débris, espérant sentir la peau de son fils ou ses vêtements, a-t-il dit au journal.

« Je n’ai rien trouvé. Je suis remonté. J’y suis retourné. J’ai retenu mon souffle et j’ai continué », dit-il. « Pendant tout ce temps, les gens ont porté ma femme en lieu sûr et ils m’ont appelé, mais je ne voulais pas y aller parce que je ne voulais pas quitter mon fils. »

L’ouragan Dorian s’est abattu sur la chaîne d’îles des Bahamas sous la forme d’une tempête de catégorie 5, qui les a frappées pendant deux jours avant de se déplacer vers le nord. (Photo de Jose Jimenez / Getty Images)

Après une recherche épuisante qui n’a abouti à aucun signe de l’enfant, Adrian s’est déplacé vers un terrain plus élevé. Il espère maintenant que son fils sera retrouvé vivant, mais il craint le pire.

« Ce que j’ai vu quand je l’ai perdu… tout peut arriver », a-t-il dit au journal. « Un enfant de 5 ans dans ce genre de situation n’a aucune chance. »

Les équipes de secours parcourent actuellement les eaux à la recherche de survivants, après que l’une des tempêtes les plus intenses, Dorian, a frappé les Bahamas en emportant des quartiers entiers, tuant au moins 30 personnes.

L’ouragan Dorian s’est abattu sur la chaîne d’îles des Bahamas sous la forme d’une tempête de catégorie 5, qui les a frappées pendant deux jours avant de se déplacer vers le nord. (Photo de Jose Jimenez / Getty Images)

Les responsables des Bahamas ont donné jeudi un aperçu des perspectives qui donnent à réfléchir, en amenant des sacs mortuaires et des glacières alors que des centaines de personnes manquent encore à l’appel. D’autres entrepreneurs de pompes funèbres se rendront également à Abaco et dans d’autres régions touchées, a déclaré le ministre de la Santé, le Dr Duane Sands.

RECOMMANDÉ