Plan en 6 étapes pour vaincre le monstre de l’anxiété

Par La Gran Epoca
26 novembre 2019 Mis à jour: 26 novembre 2019

L’anxiété peut tenter de nous avertir d’un problème ou d’une menace qui doivent être réglés à l’avenir. Ou il peut s’agir d’un sentiment d’inconfort qui se développe lorsque nous ne sommes pas à la hauteur de nos valeurs et que nous n’atteignons pas certains objectifs de vie importants.

Si nous ignorons les avertissements, l’ « alarme » ne fera que s’amplifier.

Les gens ressentent généralement que l’anxiété est très inconfortable. Elle peut causer un inconfort mental et physique, y compris des maux de tête, des maux d’estomac, de poitrine et de dos. Elle peut rendre difficile la concentration, laisser l’esprit vide ou causer des soucis incontrôlables.

L’anxiété doit être inconfortable parce qu’elle a pour but de nous motiver à faire ou réparer quelque chose.

Certaines personnes développent un schéma pour essayer d’échapper à l’inconfort en évitant d’abord les choses qui causent l’anxiété. Beaucoup de mauvaises habitudes et de mauvais comportements sont simplement une tentative d’éviter de se sentir anxieux ou se laisser distraire par des pensées ou de faire des choses qui vous rendent anxieux. Cela mène à la procrastination, et la procrastination mène à… vous l’avez deviné, plus d’anxiété !

Voici un exemple de ma cliente Marci. Elle se plaignait d’avoir des difficultés à dormir et de se réveiller souvent avec des sentiments de panique, ainsi que d’essoufflement chronique et d’oppression thoracique.

Beaucoup de gens ont dit à Marci qu’en faisant plus d’exercice, elle réduirait son anxiété, alors elle s’est inscrite au gymnase et s’est engagé à y aller quatre fois par semaine. Cependant, le fait d’aller au gymnase est devenu une pression supplémentaire qui augmentait son anxiété chaque fois qu’elle y pensait. Elle s’est rendu compte qu’elle regardait davantage ses épisodes préférés sur Netflix au lieu d’aller au gymnase, puis elle a eu plus de difficulté à dormir et plus d’anxiété. La procrastination n’est pas la seule raison de l’anxiété, mais c’est une raison fréquente et les deux vont souvent de pair.

Certaines personnes réagissent à une anxiété accrue en essayant de faire le plus de choses possible le plus rapidement possible. Ils sautent d’une tâche à l’autre, mais se précipiter dans les choses ne donne généralement pas de bons résultats. D’autres réagissent avec perfectionnisme, en essayant de bien comprendre tous les détails, mais en perdant le panorama pour ne voir que les arbres. Ils utilisent souvent le temps et les efforts de façon inefficace.

Une grande partie de l’anxiété vient souvent du fait de ne pas avoir une idée claire de ce qui en est la cause. Vous êtes toujours paresseux, et votre esprit essaie toujours de trouver un sens à tout ça. Ou, vous avez des choses dont vous essayez de vous souvenir ou que vous faites, mais vous ne les avez pas écrites ou classées par ordre de priorité, alors votre esprit est occupé à essayer de vous rappeler les détails.

Élaborer un plan

Vous devez vaincre le monstre en faisant un plan minutieux. Voici un processus qui fonctionne bien pour mes clients qui se plaignent de se sentir dépassés et anxieux et qui ont recours à la distraction, à la procrastination, à la hâte ou au perfectionnisme. Le processus prend un certain temps, mais apporte souvent un soulagement.

1. Commencez par noter les choses qui vous préoccupent. Catégorisez-les selon les choses sur lesquelles vous avez du contrôle et celles sur lesquelles vous n’en avez pas.

2. En regardant celles sur lesquelles vous n’avez aucun contrôle, rayez celles qui sont très peu susceptibles de se produire. Vous n’avez plus à vous soucier d’elles. Ensuite, faites en sorte de savoir que vous serez en mesure de supporter s’il arrive quelque chose qui est dans la liste. Dites-vous que vous n’avez pas d’autre choix que d’accepter ce que vous ne pouvez pas contrôler et ayez foi en vous.

3. Dressez une liste des choses que vous pouvez faire et donnez la priorité à chacune d’elles, en leur attribuant une note entre 1 et 10, 10 étant la priorité la plus élevée. Ensuite, identifiez chaque projet ou tâche en plaçant un P ou un T à côté. Les tâches sont les choses qui peuvent être effectuées en une seule étape, variant habituellement entre cinq minutes à quelques heures. Les projets devraient être divisés en plusieurs tâches. Prendre rendez-vous pour payer vos impôts est une tâche. Le nettoyage et l’organisation du garage est un projet. En parlant de rendez-vous, assurez-vous d’avoir un calendrier prêt pour enregistrer les rendez-vous ou les tâches qui doivent être réalisés à une certaine date.

4. Sur une feuille de papier séparée en deux colonnes, écrivez les tâches et les projets avec une priorité d’au moins 8, les tâches avec une priorité de 8 à 10 sont votre liste de choses à faire. Conservez la feuille de papier avec les tâches les moins prioritaires à consulter une fois que vous avez terminé vos tâches prioritaires.

5. Les grands projets devraient être divisés en tâches plus petites. Donnez à chaque tâche sa propre note de priorité et ajoutez les tâches les plus prioritaires à votre liste de choses à faire. Ce processus ne fonctionnera que pour des projets relativement simples. Les projets plus complexes exigent un processus de planification plus approfondi, mais c’est une bonne façon de commencer avec des choses plus compliquées que vous continuez à remettre à plus tard.

6. Arrêtez de tergiverser et commencez à accomplir vos tâches de la plus haute priorité à la plus basse.

Michael Courter est un thérapeute et un conseiller qui croit au pouvoir de la croissance personnelle, de la réparation des relations et de la poursuite de ses rêves. Son site Web est CourterCounsel.com.

RECOMMANDÉ