Il « pleut » des cacatoès morts qui tombent du ciel en Australie

Par Jesus de Leon
16 juillet 2019 Mis à jour: 16 juillet 2019

Lorsqu’ils sont sortis pour la récréation, les élèves d’une école primaire en Australie ont trouvé une « pluie » de cacatoès à huppe jaune morts ou mourants tombant du ciel.

L’incident s’est produit mercredi dernier à l’école One Tree Hill, lorsque des élèves ont vu des oiseaux tomber dans la cour de l’école, les laissant « traumatisés », a déclaré un enseignant, selon NDTV.

Selon les médias locaux, les oiseaux se sont effondrés du ciel avec du sang sur leur bec et pleurant de douleur.

Les enfants de l’école étaient « très bouleversés » après avoir vu au moins 50 oiseaux souffrir :

« Les enfants étaient très perturbés par la scène des oiseaux qui tombaient du ciel et attristés par le sang qui sortait de leur bouche », a déclaré un porte-parole de l’école, d’après 7 News.

Ils étaient très préoccupés parce qu’ils voulaient s’assurer que les oiseaux reçoivent de l’aide, a-t-il ajouté.

Ces oiseaux sont principalement blancs, avec un anneau oculaire bleu charnu et une tache rose pâle entre l’œil et le bec.

Le centre local de sauvetage des oiseaux a reçu un appel à l’aide et a rapporté les faits.

La fondatrice de cette organisation (Casper’s Bird Rescue), Sarah King, a déclaré qu’elle pensait qu’aucun des oiseaux n’avait survécu.

« J’ai reçu un appel téléphonique d’une personne bouleversée qui disait qu’ils tombaient littéralement des arbres, (et) du ciel », a-t-elle indiqué à ABC Adélaïde.

Images d’illustration de cacatoès blancs sur un balcon à Sydney, en Australie (Wikimedia)

« La scène semblait sortir d’un film d’horreur », a-t-elle ajouté.

« J’ai 47 ans, j’ai tout vu, mais j’ai éclaté en sanglots à cause des gémissements déchirants des perroquets. Je n’arrive même pas à imaginer comment les enfants ont réagi à cette situation », déplore Mme King.

Ces décès font l’objet d’une enquête de la part des ministères gouvernementaux.

Certains des oiseaux trouvés moribonds ont été emmenés chez deux vétérinaires mais ils n’ont pas pu être sauvés.

Trudy Seidel, une vétérinaire qui a été en contact avec les oiseaux, a dit à ABC qu’ils est très probable « qu’ils aient été empoisonnés ».

On ne sait pas clairement qui est responsable de cet acte de cruauté envers les animaux.

Ces oiseaux sont depuis longtemps une source de plaintes pour les résidents locaux. Ils sont bien connus pour faire du bruit excessif et causer des dommages à la végétation locale, selon 7 News.

Un porte-parole du conseil municipal de Playford a dit à ce média que le conseil enquêtait sur cette affaire.

Il a également rejeté les allégations apparues sur les réseaux sociaux selon lesquelles ils étaient impliqués dans la mort des oiseaux.

« Nous avons mis en place des mesures de contrôle pour ces oiseaux dans (certains) endroits, mais aucune des personnes impliquées n’a utilisé de méthodes mortelles », a-t-il affirmé, ajoutant qu’ils n’avaient pas été informés d’autres cas d’empoisonnement.

Le Département d’État de l’environnement et de l’eau a déclaré que la cause des décès n’était pas encore confirmée.

« Les tests de dépistage des maladies et des toxines sont en cours et prendront plusieurs semaines à se terminer », a déclaré une porte-parole de la BBC.

Parmi les oiseaux se trouvaient des cacatoès nasiques – une espèce protégée dans le sud de l’Australie.

RECOMMANDÉ