Pluie d’hommages pour les deux pompiers décédés lors de l’explosion à Paris

13 janvier 2019
Mis à jour: 13 janvier 2019

Samedi matin, une fuite de gaz a provoqué une violente explosion dans une boulangerie de la rue Trévise à Paris (9e arrondissement).

Les victimes sont nombreuses : dimanche matin, on comptait 4 tués, 10 blessés en urgence absolue et 37 en urgence relative.

Parmi ces victimes, deux pompiers ont trouvé la mort, arrivés sur les lieux dès la première intervention après le signalement de la fuite de gaz.

Premier à s’être introduit dans l’immeuble, Simon Cartannaz était caporal-chef et avait 28 ans. Il était originaire d’Entrepont-le Vieux en Savoie.

https://www.instagram.com/p/BsjCyYiAcv6/

Le préfet de Savoie a d’ailleurs tenu à rendre hommage à cet enfant du pays qui était aussi pompier volontaire dans la région.

Nathanaël Josselin est le second pompier décédé dans l’explosion : âgé de 27 ans, il laisse « une compagne et un jeune garçon de 4 ans », selon ses camarades pompiers de l’Yonne d’où il était originaire. Ils lui ont rendu hommage sur Facebook, précisant que Nathanaël était « aussi sapeur-pompier volontaire à Brienon-sur-Armançon depuis le 1er juillet 2007 où il s’était notamment investi dans l’animation de la section des Jeunes Sapeurs-Pompiers ».

L’acteur Pierre Niney, qui a interprété récemment un soldat du feu dans le film Sauver ou périr de Frédéric Tellier, a tenu à rendre hommage aux pompiers disparus sur Twitter : « Pensées aux victimes et aux deux pompiers de la Brigade De Sapeurs Pompiers De Paris qui ont succombé. Plaçant comme tous les jours leur mission et leur devoir au-dessus de leur propre vie. »

Omar Sy, deuxième personnalité préférée des Français, s’est exprimé aussi sur Twitter, publiant la photo des deux jeunes pompiers : « Respect incommensurable pour ces hommes et femmes qui risquent leur vie pour sauver celle des autres. Que Nathanaël & Simon, ces 2 jeunes mais si grands héros, puissent reposer en paix. Mes pensées et prières vont vers eux et leurs proches. »

Un troisième pompier engagé dans l’intervention, Maxime Hacquart, est demeuré enseveli deux heures sous les décombres, mais a pu être retrouvé par une brigade cynophile et évacué dans un état grave. A l’heure actuelle, ses jours ne sont plus en danger.

Dimanche, dans toutes les casernes de France, les drapeaux étaient en berne.

Une cagnotte a été lancée par les Pompiers de Paris pour soutenir les familles des disparus, elle atteignait plus de 140 000 euros dimanche en début de soirée.

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

Vidéo recommandée :

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ