Plus de 100 chiens morts et affamés trouvés dans un foyer sordide, sauvés par un groupe de sauvetage d’animaux

Par Epoch Times
17 octobre 2020
Mis à jour: 17 octobre 2020

Le dimanche 11 octobre, des sauveteurs d’animaux ont trouvé plus de 100 chiens affamés et morts qui étaient gardés dans d’horribles conditions dans une maison à Bristow, dans l’Oklahoma.

Lorsque la police de Lighthorse a donné l’autorisation à une organisation de sauvetage d’animaux de retirer les animaux de la propriété, des bénévoles ont fouillé les lieux et ont trouvé des chiens gisants dans des excréments et cachés dans des tiroirs. Certains étaient morts, enterrés derrière des buissons.

En plus de trouver 106 chiens, le groupe Bristow Barnyard Animal Rescue, avec l’aide de la Spay First, a aussi trouvé trois poulets lors du contrôle du bien-être des animaux.

(Illustration – Gullatawat Putchagarn/Shutterstock)

Beth Roberts, la fondatrice du groupe de sauvetage d’animaux, a dit : « J’étais en larmes en pensant que cela s’était produit dans ma ville et je n’étais même pas au courant de la gravité de la situation. »

Elle a ajouté que plusieurs chiens souffraient de maladies graves, allant de lésions cutanées sanglantes et de parasites internes et externes ou de membres blessés.

« J’étais furieuse et j’ai réalisé qu’il fallait faire quelque chose », a-t-elle dit.

Mme Roberts a rapporté que les sauveteurs ont trouvé, à l’intérieur de la maison, six chiots logés dans un matelas qu’il a fallu ouvrir pour sauver les chiots.

Mais, le pire, c’est que les sauveteurs ont trouvé des chiots morts, enfermés dans des sacs en plastique empilés en hauteur dans un congélateur de la grange.

Malheureusement, selon Ruth Steinberger, la directrice exécutive de Spay First, l’accumulation compulsive telle qu’on la voit dans cette maison est préjudiciable à la garde des animaux. Elle affirme que la vérification des congélateurs a été l’une des premières choses qu’elle a apprises en ce qui concerne le sauvetage des animaux.

(Illustration – New Africa/Shutterstock)

Elle a ajouté : « Les situations d’accumulation sont tragiques, car l’accumulation compulsive est définie comme une maladie mentale, vous avez vu à quoi ressemblait la maison. C’est horrible. »

Selon Mme Steinberger, de telles tragédies sont possibles, car il y a « un manque d’infrastructures et de lois en Oklahoma qui imposent en fait que seuls les comtés de 200 000 habitants peuvent avoir un contrôle des animaux à l’échelle du comté et un refuge public pour animaux ».

Ce n’était pas non plus la première fois que la maison faisait l’objet d’une enquête. Mme Roberts a dit qu’elle avait contacté le propriétaire de la maison, il y a trois ans, mais qu’il avait refusé son aide.

Ce n’est que lorsqu’un citoyen inquiet s’est manifesté, a signalé la situation à la police et qu’un mandat a été émis que Mme Roberts a pu intervenir et sauver les animaux négligés.

« Aidez ces animaux. Ils sont sans voix », a dit Roberts à 6News. « Ils ont besoin de quelqu’un pour parler en leur nom. »

FOCUS SUR LA CHINE – Président Xi Jinping : toux à répétition pendant son discours

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ