PMA: « De ne pas savoir d’où je viens, c’est le drame de ma vie. Je ne m’en remettrai jamais. »

Par Laurent Gey - Epoch Times
17 juin 2019 Mis à jour: 12 juillet 2019

Lors de l’émission L’Heure de Bachelot sur LCI le 13 juin sur le sujet de l’extension de la PMA aux couples de femmes, une femme de 67 ans du nom de Catherine, née sous PMA, a témoigné de sa profonde déchirure à ne pas avoir connu son vrai père. Peu d’études s’intéressent aux conséquences psychologiques de la PMA sur les enfants.

Avec pour thème « PMA: la société va-t-elle se déchirer ? », la chroniqueuse de LCI Roselyne Bachelot a donné la parole en direct à des auditeurs pour recueillir leurs avis sur la question. Sur la vidéo, Catherine de Vendée a tenu à s’exprimer sur la procréation médicalement assistée (PMA) ouvertes à toutes.

En précisant, qu’elle est plutôt une citoyenne votant à gauche et pas du tout « Sens commun », Catherine a voulu témoigner de sa propre expérience en tant qu’enfant née sous PMA:

 » Je suis une femme de 67 ans qui est né d’un papa inconnu, avec la décision de ma mère de faire un enfant toute seule. Je lui en veux toujours, la pauvre est décédée et je lui en veux encore. Pourtant j’ai eu un papa de substitution qui m’a adorée après, mais le fait de ne pas savoir d’où je viens, c’est le drame de ma vie »

Continuant: « Je ne m’en remettrais jamais je crois. Je pense que quand on prend la décision de faire un enfant, avant de penser à soi, il faut penser à l’enfant qu’on va mettre au monde et à la vie qu’on va lui faire vivre. C’est pour moi quelque chose qui est d’un égoïsme impossible, on n’a pas le droit de faire un enfant, sans qu’il connaisse son papa ou sa maman »

Les réactions des internautes :

RECOMMANDÉ