Un policier accompagne un ancien combattant de 94 ans dans un voyage de 3500km jusqu’à son nouveau domicile

Par Louise Bevan
16 octobre 2019 Mis à jour: 16 octobre 2019

Un appel téléphonique d’un fils d’ancien combattant, qui s’inquiétait pour son père, a involontairement provoqué un voyage incroyable.

Le fils de Howard Benson, un ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale âgé de 94 ans, a eu vent du plan ambitieux de son père de traverser le pays en voiture, alors il a appelé la police de Glendale en Arizona et leur a demandé de s’occuper de son père.

L’ancien combattant âgé avait dit à son fils qu’il avait l’intention de traverser les États-Unis en voiture jusqu’à son nouveau centre de vie assistée à Fort Myers, en Floride.

« Il a chargé une remorque et pensait pouvoir se rendre en Floride », a expliqué le fils inquiet, selon Fox News.

« Il marche avec un déambulateur et il est diabétique », poursuit le fils. « Il a trois fils ; moi en Géorgie, un dans le Minnesota, un en Floride, et aucun de nous ne peut le raisonner. »

Le fils d’Howard a demandé si un policier de Glendale pouvait rendre visite à son père et essayer de le raisonner.

Le sergent de police de Glendale, Jeff Turney, lui-même un officier à la retraite de la Force aérienne, s’est mis à la tâche. Jeff s’était taillé une réputation et des liens solides avec d’autres anciens combattants, et son équipe avait  estimé qu’il serait l’homme idéal pour cette tâche.

Jeff a consciencieusement rendu visite à Howard, mais sa conclusion était sans appel : «J’y suis allé, j’ai commencé à parler avec Howard et je me suis rendu compte qu’il irait malgré tout, quoi qu’on en dise », se souvient Jeff.

« Je suis têtu ! », a déclaré Howard à CBS, en riant.

Le voyage d’Howard était imminent. En fait, le vétéran avait prévu de partir dès le lendemain de la visite de Jeff. Le cœur de Jeff s’est montré très enthousiaste à l’égard de cet homme de 94 ans déterminé, et il a rapidement réfléchi.

Le sergent Jeff Turney a alors décidé de demander des vacances pour pouvoir accompagner Howard lors de son ambitieux déménagement interétatique. Il a même proposé de conduire le véhicule lui-même.

« Howard m’a alors regarér avec un grand sourire et a dit : Toi ! » Jeff éclata de rire. Les deux vétérans ont ensuite pris la route, et Howard a dit à Jeff qu’il voulait voir son pays une dernière fois.

Jeff a déclaré plus tard que ce voyage était « la meilleure chose à faire ».

Howard a dit qu’il avait hâte de partager ses histoires de guerre. Les deux hommes ne le savaient pas au début de leur voyage en voiture, mais ils allaient parcourir les 3 500 km en tant que meilleurs amis.

Jeff a demandé à son vieux camarade de lui parler de sa vie, étant donné que Howard avait tant de vécu qu’il avait déjà pris retraite des forces armées avant même que Jeff soit né. « Il a en fait commencé son histoire à partir de ses 3 ans et demi, avec son premier souvenir, explique Jeff, quand il était assis sur les genoux de sa mère, et il m’a raconté toute sa vie au fil de ses 94 ans. »

Howard, ancien opérateur radar de la Seconde Guerre mondiale dans un bombardier de patrouille de taille moyenne, n’avait que 16 ans lorsque Pearl Harbor a été attaqué. Il a partagé à Jeff de nombreux souvenirs et expériences de son enfance depuis les débuts de son service. Il a même partagé son inquiétude à l’idée de déménager dans un centre de vie assistée.

Les deux hommes ont parlé sans escale pendant les quatre jours entiers de leur voyage. Jeff a même montré à Howard comment utiliser Facebook, et les deux hommes ont uploadé la description en vidéo de leur voyage au fur et à mesure que le voyage se déroulait. Les souvenirs que ces deux hommes ont créés ensemble sur la route dureront toute leur vie.

« Nous avons beaucoup ri », a déclaré Jeff. Howard a même gagné un nouveau surnom, « Hurricane Howard », après une conversation entre les deux hommes au sujet de l’ouragan de catégorie 4 qui a frappé la Californie en 2004.

Le long voyage a pris fin après que les deux hommes eurent parcouru 3 500 km en seulement quatre jours. Jeff révéla que Howard n’avait pas dormi une seule fois dans la voiture et qu’il n’avait manqué aucune histoire.

À leur arrivée au centre de vie assistée en Floride, les employés et les résidents ont accueilli les deux hommes avec des drapeaux, des pancartes et des chants patriotiques. Une infirmière a même profité de l’événement pour faire un énorme baiser sur la joue de Howard.

Un « au revoir » sincère entre ces deux nouveaux amis a provoqué des larmes.

Alors qu’ils se séparaient, Howard donna à Jeff des conseils sincères, et Jeff a partagé ses paroles d’adieu : « Jeff, si tu veux avoir une bonne vie, traite tout le monde bien, et commence toutes tes conversations avec un compliment. » Howard, semble-t-il, s’était conduit de la même manière tout au long des quatre jours de voyage des deux hommes.

« De toute ma vie je n’ai jamais vu une personne aussi dévouée à aider les gens », a déclaré Howard à CBS« Je ne remercierai jamais assez cet homme. »

« Nous avons partagé beaucoup de choses à travers le pays », a déclaré plus tard Jeff. « Nous sommes des amis pour la vie maintenant ; il m’a invité à sa fête pour son centième anniversaire ! »

RECOMMANDÉ