Un policier qui répond à un appel pour vol à l’étalage trouve un bébé qui pleure avec une «maman» droguée dans la salle de bain

11 février 2019 Mis à jour: 11 juillet 2019

Quand la police de Saint Albans a répondu à un appel de vol à l’étalage à un magasin local un jour de décembre 2015, cet officier n’aurait jamais pensé qu’il finirait par sauver une fillette de 14 mois ou par assumer le rôle temporaire de père. Depuis, une photo de lui en train de bercer tendrement la petite fille dans ses bras a suscité beaucoup d’élans de tendresse en ligne.

Le sergent Philip Bass, l’officier sur la photo, et ses collègues policiers répondaient d’abord à un appel à la suite d’un incident de vol à l’étalage un peu après 4 h du matin le 14 décembre 2015, selon un communiqué de presse du Service de police de Saint Albans.

Alors qu’ils étaient dans le magasin, un employé leur a soudainement dit : « Hé, nous avons un problème à l’intérieur », rapporte WOWK.

Une femme s’était enfermée dans la salle de bain du magasin avec un bébé en pleurs pendant environ 20 minutes, et on pouvait l’entendre crier sur le bébé.

Le sergent Bass et ses collègues sont allés vérifier et ont trouvé Donnyell Harrison, 39 ans, de Tornado, et un bébé de 14 mois qui pleurait.

« [Le bébé] était assis dans une poussette avec un biberon contenant une boisson gazeuse », a déclaré le sergent Bass à WCHS-TV.

Quand il a demandé pourquoi le nourrisson buvait une boisson gazeuse, le sergent Bass se souvient que la femme lui a dit : « Je n’avais rien d’autre à lui donner ! », et il répondit : « Eh bien, tu es dans un très bon magasin pour ça ! »

« Si c’était mes enfants, je ne pourrais pas imaginer que cela leur arrive », a-t-il dit à ABC7 Chicago.

Selon le capitaine de police James Agee, l’un des policiers appelés sur les lieux, ils ont remarqué des « signes évidents de drogue » et « beaucoup de pilules visibles » dans les toilettes.

Les agents ont arrêté Donnyell Harrison sur place pour possession de drogue dans l’intention de la distribuer.

Il s’est avéré que Donnyell Harrison n’était pas la mère du bébé. La mère avait été incarcérée dans la prison régionale de South Central et avait laissé le nourrisson sous la garde de quelqu’un d’autre, qui a fini par le confier à Donnyell Harrison.

Ainsi, le bébé a été ramené au poste de police, où les agents ont acheté de la nourriture et des couches pour le nourrisson, tandis qu’un adjoint du shérif du comté de Kanawha a apporté quelques petits jouets.

©Facebook | Love What Matters

Le sergent Bass, père de trois enfants, a mis à profit ses talents de baby-sitter et a passé la nuit à la station jusqu’à ce que les services de protection de l’enfance arrivent peu après 8 h 30 du matin.

Le nourrisson serait éventuellement placé dans une famille d’accueil, la mère du bébé étant incarcérée.

« C’est vraiment déchirant, surtout pour ce bébé », a dit le sergent Bass.

©Facebook | Love What Matters

Depuis que la photo du sergent Bass et du bébé a fait son apparition en ligne, le ministère a attiré des éloges en ligne.

« Ce bébé avait besoin d’un ange et Dieu lui en a envoyé un », a écrit un utilisateur de Facebook.

Un autre a ajouté : « Ce regard paternel et cette étreinte paternelle, les aliments pour bébés, les couches et les jouets racontent une histoire d’amour et d’affection. »

©Facebook | Love What Matters

Alors que certains ont qualifié ces officiers de héros, selon le capitaine Agee, tout cela fait partie de leur travail.

« Parfois nous sommes des guerriers, parfois nous sommes des gardiens, parfois nous sommes des baby-sitters ! », dit le capitaine Agee.

Félicitations au sergent Bass et aux autres officiers pour avoir fait preuve de compassion envers cette pauvre enfant. Vous êtes vraiment des super-héros !

Regardez la vidéo ci-dessous :

Version originale

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

VIDÉO RECOMMANDÉE :

Si vous apercevez un papillon violet sur le berceau d’un bébé,
il ne s’agit PAS d’une décoration

RECOMMANDÉ